E.O.G.K. : Jebara décerne une mention spéciale à Hamed et Jeridi





La série rose se poursuit. Sur la lancée de son impressionnant tableau de chasse lors des matches de préparation, l’EOGK a remporté dimanche dernier le derby de la Banlieue nord (1-0) face au voisin marsois. L’entraîneur Lotfi Jebara garde pourtant les pieds sur terre et tente de relativiser la portée de ce baptême réussi en championnat: «Il y avait dimanche dernier une chaleur torride et beaucoup de stress qui ont quelque peu paralysé mes joueurs, et cela était bien entendu valable également pour notre adversaire. C’est pourquoi nous avons moins bien joué que lors des sorties amicales. Il faut par ailleurs rappeler que nous avons dû évoluer quarante minutes en infériorité numérique après l’expulsion de Karim El Ajmi. Mais aussi paradoxal que cela puisse paraître, notre organisation sur le terrain a été meilleure à dix qu’à onze joueurs et, à partir de là, nous avons su démontrer une certaine maturité tactique. Lorsque j’évoque le facteur stress, il faut se rendre compte que mon +onze+ comptait quelques éléments qui n’avaient jamais foulé le rectangle vert du stade Olympique d’El Menzah à l’image de notre buteur du jour, Hamouda Maâmeri. La chaleur asphyxiante nous a pénalisés, tout comme les Marsois, au niveau de la fraîcheur et du volume de jeu. Au fil des journées, l’expérience de la Ligue 1 va être gagnée surtout par les néophytes». Tout en louant «les grands progrès réalisés sur le plan tactique notamment», le coach des Aiglons insiste sur le travail colossal qui l’attend encore: «D’abord, il faut donner un peu plus confiance aux jeunes en leurs moyens. Ensuite, certains repères restent à trouver. Sur les balles arrêtées, les automatismes et les réflexes doivent se développer afin que chacun sache ce qu’il a à faire sur les phases statiques: qui exécute les coups-francs, qui se place à tel poteau, qui va en repli pour couvrir?». * «Les doublures en Coupe de la Ligue» Lorsqu’on lui a demandé son avis sur le rendement individuel des joueurs et sur les meilleurs d’entre eux, contrairement à beaucoup de techniciens, Lotfi Jebara ne se dérobe pas et nous fait ce constat «Nabil Hamed, malgré des douleurs au dos, a été le meilleur cependant que le jeune gardien Rami Jeridi a donné confiance à ses coéquipiers comme s’il possédait une expérience de dix ans. La défense a réussi un sans faute alors qu’en attaque, la nouvelle recrue brésilienne Cardoso doit travailler davantage physiquement. Gateau, lui, n’est pas encore prêt sur le plan physique afin d’être utilisé». Jebara compte mettre à profit la trêve de deux semaines (déjà!) observée par le championnat national pour faire disputer aux siens deux matches amicaux. «En Coupe de la Ligue, nous allons engager les doublures et les joueurs qui manquent encore de rythme», annonce l’entraîneur goulettois-kramiste, tout compte fait soulagé par les trois points récoltés dès l’entame de la saison et qui espère appliquer aux siens le vieil adage qui dit: l’appétit vient en mangeant. S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com