Le contingent britannique en Irak pourrait être divisé par deux en 2007





Le Quotidien-Agences Le contingent britannique en Irak pourrait être divisé par deux d'ici à la mi-2007, ont indiqué à la presse des sources militaires britanniques à Londres. Un commandant de haut rang a précisé qu'il serait "faisable" de transférer aux forces irakiennes la responsabilité de la province de Bassorah (sud) d'ici neuf à douze mois, mais que la Grande-Bretagne conserverait toutefois une ou deux bases autour de la ville de Bassorah. Les effectifs britanniques en Irak passeraient ainsi de 7.000 hommes actuellement à entre 3.000 et 4.000. Les sources militaires britanniques ont souligné que toute restitution dépendrait cependant de la situation générale de la sécurité dans le pays et de la volonté du gouvernement irakien. "Nous nous doutons qu'au plan politique, il n'y aura pas un grand désir de proclamer +Mission accomplie+ tant qu'il restera des choses à faire au centre du pays", a ainsi déclaré le commandant. La porte-parole ajointe de la Maison Blanche, Dana Perino, a refusé de réagir à des informations provenant, selon elle, d'une "source anonyme qui dit que cela pourrait se produire, pas que cela va se produire". "Nous allons donc attendre d'entendre quelque chose d'officiel de la part du Royaume-Uni", a-t-elle dit devant la presse à bord de l'avion qui emmenait le président George W. Bush dans le Minnesota (nord). Selon les sources militaires britanniques, l'armée de Sa majesté souffre sur le terrain de l'infiltration de la police irakienne par des Résistants. Des "éléments", dont certains sont "proches de façon alarmante de la structure gouvernementale", seraient ainsi "liés aux gens commettant des meurtres".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com