Fournitures scolaires : Embarras du choix et prix à la portée





La rentrée scolaire constitue pour beaucoup de parents un casse-tête chinois en raison des dépenses pressantes exigées pour la circonstance. Cependant, commerce oblige, les prix de certains articles restent abordables cette année en raison d’une abondance de l’offre. Tunis-Le Quotidien Dans trois semaines exactement, des milliers de jeunes reprennent le chemin des écoles. Comme chaque année, la rentrée scolaire constitue un casse-tête chinois pour les parents qui, sous le flot des exigences, ne savent plus sur quel pied danser. En effet, chaque année, les parents n’ont d’autres choix que de débourser des sommes considérables pour l’achat des différentes fournitures scolaires mais aussi d’autres accessoires indispensables pour la circonstance. La rentrée scolaire rime en effet avec l’achat d’habits neufs. Il semblerait que pour cette année les parents sont devant l’embarras du choix au regard des articles proposés un peu partout à des prix globalement à la portée. En effet, les hypermarchés commerciaux ont déjà lancé une campagne de promotion de leurs produits à des prix concurrentiels. Des cartables du genre sac à dos pour jeunes écoliers et écolières sont proposée à moins de 5 dinars. Les chaussures, les pulls, les tabliers sont à des prix fort encourageants. Dans divers coins de la capitale, les vendeurs à la sauvette ont mis le paquet. Sur des étalages de fortune, des articles scolaires sont entreposés à même le sol, à des prix qui ne laissent pas les passants indifférents. Tout est proposé à un dinar: des trousses, des plumiers, des lots de crayons, des compas, des règles de différentes dimensions, des ardoises avec leurs crayons. Les clients ne semblent toutefois point se soucier de l’origine des articles ni même de leur qualité et continuent de s’approvisionner de cette marchandise providentielle. Parfois l’on ne peut s’empêcher de s’interroger sur le mystère des prix pratiqués compte tenu du coût réel des matériaux utilisés pour la fabrication. Même si certains parents ont trouvé la solution adéquate pour alléger la facture scolaire pour leur jeune progéniture, il est évident que d’autres dépenses demeurent incontournables et nécessitent des sommes importantes et qui ne peuvent faire l’objet d'aucune remise. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com