Tabarka Latinos Festival : Chaud, chaud… le show !





Le férus de la samba, tango, boléro... et de la salsa seront choyés au royaume du corail, Tabarka, qui offrira à ses visiteurs, ce week-end, un passionnant voyage musical aux quatre coins de l’Amérique Latine. Le mois d’août est la période des fêtes par excellence au royaume du corail. Après Tabarka World Music Festival, clôturé en beauté grâce à Cheb Khaled, les amoureux de cette ville côtière de charme sont invités à goûter à de nouvelles sauces très pimentées qui viennent de l’Amérique du Sud, une terre très ensoleillée et festive. De la Colombie, du Brésil, de Cuba... et des Caraïbes viennent ces formations musicales qui ont choisi de dépoussiérer un héritage sonore qui a survécu, défiant toutes les difficultés. Installés dans l’Hexagone pour la majorité, ces artistes ont fait et font encore les belles nuits des amoureux des rythmes latinos... des soirées qui coupent le souffle placées sous le slogan évocateur «Le plaisir avant toute chose». C’est à partir de ce soir que le royaume du corail ouvrira généreusement ses portes pour accueillir ces artistes qui viennent à la découverte d’une Tunisie accueillante et chaleureuse mais aussi pour offrir à ses amoureux des nuits mémorables. Du Brésil, ce pays de fête, le voyage sera lancé et clôturé. Fidèle à des traditions désormais bien ancrées depuis sa création il y a déjà trois ans, Tabarka Latinos Festival propose à son public deux spectacles par soirée. Pour l’ouverture, les salseros sont invités à des cours gratuits de danse et d’éducation physique grâce à deux groupes de feu : «Grupo Mango» qui puise dans l’héritage musical colombien et dont trois tubes ont été choisis pour le film «Travaux... on sait quand ça commence...», sorti en 2005. Un avant-goût ou plutôt un échauffement avant de se plonger au cœur d’un Brésil vivace et heureux et ce dans le cadre d’un voyage signé par «Salsa illégal», composé d’une dizaine d’amoureux fous de la salsa et des chansons latinos. Quant à la deuxième soirée, le public découvrira la facette joyeuse de la Havane grâce à cette délicieuse balade proposée par la formation musicale cubaine «Salsa Melao»... des voix captivantes et chaleureuses accompagnées par un jeu passionnant plongeront le public dans une ambiance joviale, une ambiance qui sera accentuée par les Santiago. Formé par l’accordéoniste Robert Santiago qui a sillonné toute l’Amérique Latine, ce groupe présente des arrangements frais et bien agrémentés qui résument l’expérience et les tournées réussies de cet accordéoniste qui n’a cessé de récolter des succès là où il passe avec son quintet. Après ces deux soirées débordantes de bonheur, de plaisir et d’énergie, les férus de la musique latino verront la clôture de cette 3ème édition de Tabarka Latinos Festival. A l’affiche de cette soirée de «finish», deux formations, l’une des Caraïbes et l’autre du Brésil. C’est autour de la musique des Caraïbes que Ricardo Torres a tissé ce voyage qui vise à mettre en exergue les spécificités sonores et artistiques, développant plusieurs genres musicaux comme la salsa, le tango et le boléro. Après cette vadrouille dans les différents coins et recoins de l’Amérique Latine, le public retourne au Brésil avec les Madrugada pour se plonger et bouger sur la samba. Notons que parallèlement à ces soirées très rythmées, les organisateurs de ce festival proposent aux passionnés un petit stage d’initiation à ces danses qui sera animé par le chorégraphe Sébastien Massaro. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com