Un dirigeant du Hezbollah : Blair persona non grata au Liban





Le Quotidien-Agences Le Premier ministre britannique Tony Blair ne serait pas bienvenu au Liban s'il avait l'intention d'y faire étape lors d'une tournée dans la région, a déclaré Ghaleb Abou Zeinab, membre du bureau politique du Hezbollah, dans un entretien publié hier par le quotidien The Times. Zeinab a qualifié Blair de "tueur" pour avoir refusé, à l'instar du président américain George W. Bush, d'appeler rapidement à un cessez-le-feu inconditionnel lors du conflit qui a duré un mois entre Israël et du Hezbollah. Il a déclaré au journal que le Premier ministre "avait tué une nation toute entière". Parlant depuis Beyrouth, Zeinab a ajouté: "Blair n'est pas bienvenu au Liban. Je ne parle pas au nom du Hezbollah mais du peuple libanais entier. Ils ne veulent pas que quelqu'un qui verse des larmes de crocodile visite leur pays". "Le sang des femmes et des enfants libanais lui arrive à la hauteur des oreilles. C'est un tueur. Il a tué une nation toute entière, pas seulement des individus", a-t-il déclaré. "Ce que vous voyez autour de vous (les destructions dans les quartiers sud de Beyrouth) est le résultat de la politique de Blair. Nous ne voulons pas le voir", selon Zeinab. Blair, qui doit revenir prochainement de vacances, aurait l'intention de préparer pendant le week-end à venir en prochaine tournée au Proche-Orient, selon The Times.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com