Deux Palestiniens tués à Gaza, un chef du Jihad blessé en Cisjordanie





Deux Palestiniens, dont un militant du Jihad islamique, ont été tués hier dans la Bande de Gaza par l'armée israélienne qui a aussi tenté d'éliminer le chef militaire du groupe palestinien en Cisjordanie, le blessant grièvement. Le Quotidien-Agences Le militant du Jihad, Moustapha Mansour, 17 ans, a été tué avant l'aube par des tirs de soldats israéliens dans le secteur de Kissoufim, un point de passage entre la Bande de Gaza et le territoire israélien, à l'est de Gaza-ville, selon des sources sécuritaires et médicales palestiniennes. Un deuxième militant du même groupe a été blessé par les tirs de l'armée, ont ajouté ces sources. Un porte-parole de l'armée israélienne a, pour sa part, affirmé que les soldats avaient ouvert le feu sur "deux Palestiniens suspects qui rampaient à proximité de la barrière de sécurité" dans le secteur de Kissoufim. Un peu plus tard, un Palestinien de 52 ans a été tué dans le sud de la Bande de Gaza par une unité de l'armée israélienne venue arrêter son frère, un cadre du mouvement islamiste Hamas dont est issu le gouvernement palestinien. Youssef Abou Dakka, 52 ans, a été tué et quatre Palestiniens blessés par les éclats d'un obus tiré par un char israélien à Abassan, près de la ville de Khan Younès, selon des sources médicales et sécuritaires. Younis Abou Dakka, 40 ans, frère du tué et important responsable local du Hamas, a été arrêté durant cette opération. Les soldats israéliens sont arrivés sur place à bord d'une vingtaine de chars et ont ensuite regagné le territoire israélien limitrophe, ont indiqué des témoins. Selon une source militaire israélienne, les soldats ont encerclé la maison où Younis Abou Dakka s'abritait. Des Palestiniens ont alors ouvert le feu sur eux à partir du toit d'une maison voisine. Un hélicoptère d'assaut a ensuite tiré un missile contre ces derniers, faisant un tué et quatre blessés. L'armée israélienne a en outre tenté d'éliminer mercredi soir le chef de la branche militaire du Jihad islamique en Cisjordanie, Hossam Jaradat, lors d'une opération menée par une unité spéciale dans le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord du territoire. Les soldats israéliens, vêtus en civil et se déplaçant à bord d'une voiture portant une plaque d'immatriculation palestinienne ont ouvert le feu sur Jaradat, 35 ans, le blessant de plusieurs balles, notamment à la tête, selon des témoins et des sources sécuritaire. Jaradat, qu'Israël tient pour responsable de nombreux opérations, a été évacué vers un hôpital de Naplouse, plus au sud, où son état a été qualifié de "critique". Toujours dans le nord de la Cisjordanie, l'armée israélienne a arrêté 12 membres présumés du Hamas lors d'une incursion dans la ville de Qalqilya, selon des sources sécuritaires palestiniennes. __________________________________ Arrestation d'un maire palestinien Le maire, issu du mouvement Hamas, d'un village palestinien du sud de la Cisjordanie a été arrêté jeudi avant l'aube par l'armée israélienne, ont indiqué des témoins. Moussa Alqam, 42 ans, a été arrêté par des soldats israéliens dans le village de Beit Ommar, près de Hébron, dont il préside le conseil municipal contrôlé par le Hamas. Quatre autres habitants du village ont été arrêtés par l'armée, selon les témoins. Vingt-huit députés et cinq ministres issus du Hamas sont toujours en détention.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com