La nouvelle raffinerie de la Skhira : 2 milliards de dinars d’investissement et une capacité de production de 120.000 b/j





Considérée comme le projet de l’avenir, la nouvelle raffinerie de la Skhira devrait permettre de développer la production nationale des produits pétroliers raffinés durant les prochaines années. Tunis-Le Quotidien Le projet de la nouvelle raffinerie de la Skhira a fait l’objet d’un appel d’offres international lancé au cours du premier trimestre de l’année en cours, pour la sélection d’un promoteur qui sera chargé de sa construction et de son exploitation. La future raffinerie, qui bénéficiera d’un régime fiscal spécifique, sera réalisée conformément aux standards internationaux de l’industrie pétrolière (le régime BOO) moyennant un investissement estimé à 2 milliards de dinars. Le projet consiste, en effet, en la construction d’une raffinerie de pétrole, d’une capacité journalière de 120 mille barils au minimum, soit 6 millions de tonnes de pétrole raffiné, avec toutes ses composantes, à savoir des unités de traitement et de raffinage, des bâtiments administratifs, magasins, ateliers, route, parking et clôtures de sécurité, et ce dans le site du terminal pétrolier de la Skhira. Ce site dispose d’un port pétrolier protégé et facilement accessible et doté d’une capacité de stockage de 1,9 million de barils de pétrole brut, doublée d’une capacité équivalente de produit pétrolier et des possibilités d’approvisionnement par différents oléoducs. Le port de la Skhira constitue, par ailleurs, l’un des derniers sites importants disponibles en Méditerranée, où transitent plus de 400 millions de tonnes par an de pétrole brut à proximité du marché européen. Le projet de la nouvelle raffinerie devrait, donc, permettre de multiplier par trois la production nationale de pétrole raffiné, assurée jusque-là par l’unique raffinerie de la STIR créée en 1963 et dont la capacité de production est d’environ 2 millions de tonnes. Pour 2006, la Société Tunisienne de l’Industrie du Raffinage «STIR» devrait assurer 25% des besoins du pays en matière des produits pétroliers et le reste, soit 3 millions de tonnes, sera assuré par les importations. Le choix du promoteur pour la réalisation du projet de la raffinerie de la Skhira, aura lieu au mois de juin 2007, alors que son entrée en production est prévue pour le prochain quinquennat. Le promoteur sélectionné mettra en place tous les financements, conclura les contrats de construction de la raffinerie, d’approvisionnement en pétrole à raffiner et tous les autres contrats permettant d’assurer la maintenance du projet pour une période initiale de 30 ans. Tous les produits de la nouvelle raffinerie seront vendus directement par le promoteur du projet, soit sur le marché local, soit sur le marché international. Le promoteur est habilité à accéder au marché local des produits pétroliers et au pétrole brut disponible en Tunisie selon des modalités à convenir, dans la mesure des disponibilités et des besoins. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com