Irak Bagdad se réveille au bruit des obus





8 morts dans des violences La journée d'hier a été marquée par de nouvelles attaques à travers l'Irak, où huit personnes au moins ont été tuées, alors que Bagdad s'est réveillé au bruit d'explosions malgré le plan de sécurité des troupes irakiennes et américaines. Le Quotidien-Agences Des dizaines d'explosions ont retenti dans Bagdad hier matin, mais selon les premiers bilans, elles n'ont pas fait de victimes. Plusieurs obus de mortier ont explosé dans le centre de la capitale, entre les quartiers de Zaafaraniyah et Karrada. Deux obus ont également touché Madaen (sud-ouest), "sans faire de blessés", selon le général Abdel Karim Khalaf, porte-parole du ministère de l'Intérieur. Ces attaques ont lieu malgré un plan de sécurité impliquant 30.000 soldats américains et militaires et policiers irakiens qui fouillent les quartiers les plus dangereux de Bagdad, afin de réduire les violences confessionnelles qui ont fait des milliers de victimes depuis le début de l'année. Cette opération fait partie du plan de sécurité pour Bagdad, "En avant ensemble", qui prévoit également l'instauration d'un dialogue entre représentants des communautés sunnite et chiîte et des mesures de développement économique. Mais, si les violences ont diminué depuis deux semaines dans la capitale, elles se poursuivent dans le reste du pays, où huit personnes ont été tuées hier. Dans la région de Baaqouba, capitale de la province de Diyala à 60 km au nord de Bagdad, six personnes ont été tuées dans des attaques contre des civils et forces de sécurité irakiennes, selon des sources de sécurité. Avant l'aube, l'explosion d'un engin artisanal a tué un officier de l'armée et blessé quatre soldats à Khan Bani Saad, au sud de Baaqouba. Deux civils ont été tués et un autre blessé à Kanaan, à 25 km au sud de Baaqouba, par des inconnus qui ont ouvert le feu sur leur véhicule. Un civil a été tué et deux autres blessés dans l'attaque d'un marché à Moqdadiya, au nord de Baaqouba. Un civil a également été tué à l'ouest de Baaqouba. A Sayda (30 km au nord-est de Baaqouba), un civil a été abattu par des hommes armés. Dans le sud chiîte, deux personnes ont été tuées et une blessée lors de heurts entre l'Armée du Mehdi, la milice chiîte du chef Moqtada Sadr, et les gardiens d'une mosquée chiîte dans la localité de Bathaa, selon la police locale. Les deux parties s'affrontent depuis deux jours pour le contrôle de la mosquée. Enfin, la police a découvert trois cadavres sur une route principale de Kirkouk (nord). Les victimes, tuées par balles, portaient des traces visibles de torture.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com