E.N. : Repartir du bon pied





Après le Mondial raté, Lemerre, avec un groupe relooké, entame une nouvelle aventure, à savoir les éliminatoires de la CAN 2008, dès ce dimanche avec un déplacement à l’Ile Maurice. Le nouveau groupe de Lemerre qui va négocier cette nouvelle étape a une vocation locale, à l’inverse de l’ancien formé dans sa grande majorité de joueurs évoluant à l’étranger. En effet, sur 21 joueurs convoqués, seuls six sont européens, les autres étant issus des clubs de la L1. l’E.N aura out juste une semaine de préparation à sa disposition avant d’affronter dimanche 3 septembre l’Ile Maurice. La sélection qui s’est envolée hier pour la France, a opté pour un stage de trois jours à Arras, près de Lens, au terme duquel elle ralliera l’Ile Maurice (jeudi). Ce stage externe est de nature à permettre à Lemerre et ses joueurs de préparer cette rencontre inaugurale de la CAN 2008 en toute sécurité. * Bargougui et Abdi en renfort Après des forfaits de dernière minute, pour blessures, de Jemmali et Hagui, le sélectionneur national a rappelé Wissem Abdi (CSS) et a convoqué pour la 1ère fois le jeune Laâroussi Bargougui (CA). Outre ces renforts, Lemerre a rappelé Hamed Namouchi qui vient de signer pour trois années à Lorient. La Tunisie qui se trouve apparemment dan un groupe largement à sa portée, composé de l’Ile Maurice, des Seychelles et du Soudan, n’en est pas moins conscient que le parcours ne sera pas de tout repos, d’autant plus que l’équipe est assez jeune et manque beaucoup d’expérience. Néanmoins, Lemerre compte énormément sur les «vieux routiers» de l’équipe tels que Boumnijel, Jaïdi, Nafti, Mnari… pour encadrer leurs jeunes camarades et leur montrer la voie. La rencontre ne sera certainement pas une sinécure pour le Onze national face à une équipe mauricienne qui aura tout à gagner et rien à perdre. Par contre, l’équipe nationale aura tout à prouver, surtout après une série de déconvenues qui risque d’installer le doute dans le groupe. C’est pour cette raison que Lemerre n’a pas cessé d’insister sur le volet psychologique pour gonfler à bloc sa troupe et continuera probablement à le faire jusqu’au jour de la compétition. Dans ce contexte, le résultat de ce premier match sera très important, avant la rencontre contre le Soudan à Tunis le 7 octobre. L’équipe nationale aura la lourde tâche de renouer avec la victoire pour défendre un statut légèrement entamé par une série de contre-performances. Il ne fait pas de doute que les joueurs sont assez conscients de leur mission, ce qui fait dire à beaucoup de supporters du Club Tunisie que «la nouvelle» équipe nationale est capable de redorer le blason du foot tunisien. C’est tout le mal qu’on lui souhaite. Moncef SEDDIK ____________________________ Les 21 sélectionnés Ali Boumnijel, Hamdi Kasraoui, Adel Nefzi, Chawki Ben Saâda, Yassine Chikhaoui, Wissem Bekri, Karim Sdiri, Mohamed Ali Ghariani, Wissem Abdi, Amir Haj Messaoud, Larbi Jabeur, Laâroussi Bargougui, Mehdi Meriah, Salama Kasdaoui, Jawher Mnari, Radhi Jaïdi, Mehdi Nafti, Houcine Ragued, Hamed Namouchi, Belgacem Touniche, Kamel Zaïem.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com