Congrès de l’UGTT La controverse perdure…





La Commission administrative de l’UGTT prévue le 4 septembre s’annonce très chaude. C’est qu’elle aura à donner son feu vert à la tenue du congrès de la centrale syndicale avant les délais impartis sur fond d’une grande controverse sur les dessous de cette décision. Tunis - Le Quotidien A quatre jours de la réunion de la Commission administrative nationale de l’UGTT qui devrait entériner la décision du Bureau exécutif ayant trait à la tenue du congrès de l’organisation ouvrière du 14 au 16 décembre 2006, soit presque deux mois avant les délais impartis, la scène syndicale s’anime. Tout le monde est sur le qui-vive. D’autant plus que cette décision est tombée tel un couperet laissant pantois les observateurs rompus aux subtilités des manœuvres électorales de la Place Mohamed Ali. Conséquence : la controverse sur les dessous de ce nouveau rebondissement continue de plus belle. La direction de la centrale syndicale tente de calmer le jeu. La tenue du congrès, quelques semaines avant les délais impartis, ne constitue pas, aux yeux de l’équipe issue du congrès extraordinaire de Djerba, le vrai problème. C’est bonnet blanc et blanc bonnet, argumentent-ils, étant donné que rien ne devrait changer entre décembre 2006 et février 2007. Certains syndicalistes estiment, en revanche, qu’il s’agit d’un faux-fuyant visant à éterniser le statu quo à l’heure où les dossiers chauds de la rentrée sociale sont légion: restructuration, assurance-maladie, sous-traitance, précarité de l’emploi… D’autres pensent que la direction de la centrale syndicale veut profiter de l’actuelle conjoncture favorable afin de barrer la route à ses détracteurs par ces temps où les menaces de création de syndicats indépendants commencent à prendre une tournure sérieuse. Quoi qu’il en soit, la commission administrative du 4 septembre est appelée avant tout à réviser le règlement intérieur de la centrale syndicale qui préconise la fixation de la date du congrès six mois avant sa tenue. Une tâche qui ne sera pas de tout repos. Les observateurs avertis s’attendent, cependant, à ce que la date retenue par le Bureau exécutif soit entérinée après d’âpres négociations entre les tendances qui traversent l’organisation ouvrière. Des tractations qui pourraient constituer un avant-goût d’une campagne électorale extrêmement chaude. W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com