Le prix du pétrole remonte





Le Quotidien-Agences Les prix du pétrole remontaient hier à la veille de la date-butoir pour que l'Iran suspende son enrichissement d'uranium, et avant des chiffres sur les stocks américains de nature à soutenir les cours. A New York, le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre progressait de 53 cents à 70,24 dollars lors des échanges électroniques. A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord prenait 62 cents, à 70,48 dollars sur l'échéance d'octobre. Les cours ont perdu trois dollars lundi et mardi en raison d'une dissipation des inquiétudes sur la tempête tropicale Ernesto dans le golfe du Mexique, et d'une reprise partielle de la production sur le vaste champ de Prudhoe Bay, en Alaska. Mardi, ils sont tombés à leur plus bas niveau depuis deux mois, à 69,30 dollars à New York. "Les cours du brut regagnent du terrain, soutenus par l'approche de la date-butoir fixée à l'Iran par le Conseil de sécurité des Nations unies", a souligné un courtier britannique. Aux termes d'une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu adoptée en juillet, l'Iran est sommé de suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium avant jeudi, sous peine de sanctions. Or le marché craint que l'Iran, quatrième producteur mondial de pétrole, ne réplique à d'éventuelles sanctions en utilisant l'arme du pétrole: il pourrait ainsi couper ses exportations de brut, estimées à 2,7 millions de barils par jour, ou pire encore, bloquer le détroit d'Ormuz, par lequel transite 20% du trafic pétrolier mondial.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com