S.T : Jedidi et Mabrouki engagés, Denisio attend encore





Après une course contre la montre qui n’a pas manqué de marquer les nerfs, le ST a, tout de même, réussi à frapper un bon coup qui va sûrement donner plus de poids à l’effectif actuel. Ainsi, Robertinho va pouvoir disposer de plus de solutions, surtout au niveau du jeu offensif. Avec l’acquisition officielle de l’attaquant guinéen Mendes Denisio et de l’ex-Etoilé Mohamed Jedidi (contrat de deux ans), on ne manquera pas de voir une équipe stadiste plus forte et surtout incisive en attaque. Avec Edson, Touniche, Khalfaoui, Denisio, Jedidi et, à un degré moindre, Akrout, le coach stadiste n’aura que l’embarras du choix pour composer sa ligne offensive. De même, l’arrivée de Hamdi Mabrouki, le demi défensif monastirien des Olympiques, va intensifier la concurrence à ce poste car, à vrai dire, les jeunes récupérateurs actuels (Korbi, Mzoughi, Cherni…) n’arrivent pas encore à satisfaire pleinement. Il est à noter que l’attaquant brésilien Gilson a vu son contrat résilié unilatéralement par ses dirigeants puisqu’il a refusé d’être prêté au CSHL malgré un accord préalable. Le problème, c’est que Denisio va devoir attendre le dénouement de cette affaire pour pouvoir jouer. Pourtant, Gilson aurait pu rejoindre un club du Golfe, comme l’a espéré le comité directeur. En effet, le club saoudien concerné a souhaité engager Toniato, mais on croit savoir que le montant proposé n’a pas encouragé les dirigeants à le céder, d’autant plus que l’agent intermédiaire, pourtant membre du comité et important responsable de la section football, a exigé une commission jugée excessive! * Est-ce la crise? En évoquant ce désaccord interne, il y a lieu de relever les remous qui secouent les rangs stadistes. Le différend ne concerne pas uniquement le choix des nouvelles recrues -le cas Jedidi par exemple- mais il s’étale jusqu’à toucher la composition du nouveau bureau directeur. Les néo-dirigeants qui ont «pris le pouvoir» à l’aube de cette saison, exigent d’avoir des responsabilités de haut rang et réclament la publication de la liste complète du BD. Mieux encore, ils sont contre le retour de certaines personnes au sein du comité et ne veulent pas se laisser marcher sur les pieds par le président et quelques-uns de ses proches. Les dernières réunions ont été très chaudes et M. Mohamed Acheb, légèrement souffrant ces derniers jours, ne semble pas apprécier ce qui se passe actuellement. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com