E.S.Z. : Beaucoup reste à faire





Malgré une bonne préparation d’avant-saison (2 stages bloqués à Aïn Draham et Borj Cédria et 6 matches amicaux joués), l’équipe sudiste n’est pas encore arrivée à son niveau habituel. Le départ de plusieurs joueurs expérimentés a beaucoup influé sur le rendement de l’ESZ. D’ailleurs, et lors de leur dernier match en Coupe de la Ligue face à la seconde équipe de l’ESS, les Espérantistes du Sud ne sont pas arrivés à s’imposer et présenter un jeu convaincant. Nous pouvons ainsi affirmer sans aucune hésitation que beaucoup reste à faire pour espérer monter une équipe à la hauteur des aspirations des fans zarzissiens. Et ce n’est pas Ali Tartri (ancien joueur de l’ESZ) qui nous contredira : «L’équipe a encore besoin d’au moins quatre joueurs : deux défenseurs, un attaquant et surtout un bon régisseur et meneur de jeu», avait-il dit après le match. Le coach Ben Chikha est conscient de l’état actuel de l’équipe. Il va essayer de faire de son mieux avec beaucoup de courage et de responsabilité pour préparer une équipe plus compétitive malgré un effectif très réduit. * Nouvelles recrues Avant la fin de la 1ère date réservée à la valse des transferts des joueurs professionnels, l’ESZ vient de recruter deux Marocains. Il s’agit de Adel Karouchi (Mehamedia) attaquant, et Mehdi Sedki (Bahrine) joueur de milieu. Un contrat de deux ans a été signé avec les deux joueurs. Saâd DRINE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com