Symbole honni de l’occupation américaine : La prison d’Abou Ghraïb remise aux Irakiens





Le Quotidien-Agences Les autorités américaines ont officiellement remis aux autorités irakiennes le contrôle de la prison d'Abou Ghraib, qui est désormais vide, a annoncé hier un responsable du gouvernement irakien. "La prison d'Abou Ghraib a été officiellement transférée vendredi aux autorités irakiennes par les forces de la Coalition et la prison est désormais sous le contrôle de l'administration irakienne", a indiqué Ali Al-Dabaqh, porte-parole du gouvernement. "La prison est maintenant vide de tous ses détenus", a-t-il ajouté. "Cette prison a été le témoin de nombreuses violations des droits de l'homme sous l'ancien régime de Saddam Hussein mais aussi par les forces américaines", a déclaré le porte-parole. Les autorités américaines avaient annoncé en mars la fermeture d'Abou Ghraib dans les trois mois. En 2004, Abou Ghraib est devenue le symbole honni de l'occupation américaine pour nombre d'Irakiens, après les révélations de sévices infligés aux prisonniers par des soldats américains. Au printemps 2004, la publication des premières photos de prisonniers maltraités par leurs geôliers américains avait été à l'origine d'un scandale retentissant dans le monde. Ce scandale a été présenté par l'administration américaine comme limité à quelques militaires isolés. Neuf soldats américains ont été condamnés à des peines allant de la radiation de l'armée à dix ans de prison. Après la fermeture d'Abou Ghraib, l'armée américaine conserve le contrôle de trois prisons en Irak: Camp Bucca (sud), Fort Suse au Kurdistan (nord), et Camp Cropper près de l'aéroport de Bagdad, où sont détenus d'importantes personnalités de l'ancien régime, dont Saddam Hussein.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com