Roger Lemerre : «Faire preuve d’humilité»





L’équipe de Tunisie effectuera, aujourd’hui son baptême du feu dans les éliminatoires de la CAN 2008, face à l’Ile Maurice. L’heure de vérité sonne donc pour la nouvelle génération, avec un groupe relooké dans une grande partie, assoiffé comme il est, de conquêtes. Une nouvelle ère s’ouvre pour l’Equipe Nationale après le Mondial allemand. Le statut de cette équipe ambitieuse à souhait passe par une victoire en Ile Maurice ébranlée lors du dernier Mondial, et afin de se réhabiliter et se réconcilier avec tout son environnement. Avant la séance d’entraînement du vendredi à 15h00 au stade de Belle Vue, Roger Lemerre s’est prêté au jeu de la vérité lors d’un point de presse avec les journalistes mauriciens. Répondant à une question relative aux conditions de voyage Lemerre répondit «On a l’habitude de ces longs voyages. Le haut niveau, c’est savoir voyager. Ca fait partie du bagage des meilleurs joueurs. Là, pour nous tout est en ordre sur le plan de l’organisation et de la logistique. Notre philosophie du voyage a été respectée», devait-il admettre avant d’évoquer et de décrire l’équipe actuelle après le Mondial. «Nous vivons une phase de transition importante. A mon niveau, il n’y a pas d’interrogations comme chez certains joueurs après le Mondial. Pas question d’abandonner. J’ose espérer qu’avec la ferme volonté d’être présent dans les grandes compétitions, à commencer par la CAN 2008. Mais avant cela, il y a trois étapes à franchir: Ile Maurice, Soudan, Seychelles. Quand on est grand, il faut être toujours présent. Qui peut le plus, peut le moins. Mais gare à la suffisance, il faut faire preuve d’humilité et de concentration. Le football est universel. Ceci étant, je pense que la Tunisie a une culture sportive. C’est une nation très bien organisée aussi bien au niveau de la FTF, qu’au niveau du pays qui fait tout pour promouvoir ses sportifs. Et ce n’est pas un hasard, si l’année 2005 a été proclamée année du sport et de l’Education physique». Quant aux changements opérés au niveau de l’effectif par rapport du dernier mondial, Lemerre s’inscrit en faux contre le qualificatif de rajeunissement «On a un groupe qui vit depuis deux ans. Les anciens partent, les nouveaux arrivent. C’est la loi. Sans être fataliste, je peux dire que personne n’est écarté». Evoquant le match de cet après-midi et l’adversaire, Lemerre s’exprime ainsi au sujet de la première confrontation dans l’histoire entre la Tunisie et l’Ile Maurice: «A titre individuel, je connais Blacquart (ancien DTN), le joueur de Niort, Désiré Periatambee. Pour les Mauriciens, c’est une date historique. Je sais que l’opposition sera terrible. Mais nous aussi, on ne part pas dans l’inconnu. J’attends que la qualité du jeu soit respectée. Il faut que la Tunisie laisse une image propre de son passage en Ile Maurice». La Tunisie favorite? Lemerre rétorque: «Mais tout reste à faire sur le terrain. L'intelligence, elle est partout. Les Mauriciens seront motivés. On est averti. Notre équipe doit s’exprimer à son meilleur niveau pour relever ce premier défi».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com