Economie d’énergie : Le programme national de sensibilisation donne ses fruits





Les divers programmes de sensibilisation destinés aux utilisateurs de l’énergie semblent avoir donné leurs fruits puisque, chiffres à l’appui, tout indique que beaucoup de Tunisiens ont adhéré à ce programme et ont contribué à la diminution de la facture énergétique. Tunis-Le Quotidien La maîtrise de l’énergie constitue la principale préoccupation du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des petites et moyennes entreprises mais aussi des différentes agences et associations œuvrant à ce propos. Le programme national lancé ces dernières années concerne toutes les composantes de la société civile. Chacun est appelé de son côté à contribuer à la réussite de cette action d’envergure et ô combien importante pour la réduction de la facture énergétique et l’équilibre de l’économie nationale. Quelles sont les répercussions de ce programme sur la consommation de l’énergie en Tunisie ? L’entretien avec M. Abderraouf Ben Mansour, directeur des Etudes et de la Planification de la STEG nous a permis de comprendre le phénomène car la réponse à cette question n’est pas évidente. «Pour connaître la réponse à cette interrogation, il suffirait théoriquement d’établir la différence entre la production et la consommation durant une période déterminée. Or actuellement, les relevés de la consommation et la production, pour des raisons techniques, ne sont pas synchronisés. D’autre part, l’électricité de basse tension concerne les ménages mais aussi d’autres secteurs professionnels». Il est difficile de délimiter le champ des utilisateurs de la basse tension à usage familial», explique M. Ben Mansour. Et d’ajouter : «Si l’on compare les chiffres de la consommation et de la production durant les six premiers mois de l’année 2005 et 2006, on constate une évolution dans le volume de l’électricité facturée; 5.741 GWH (Gigawatt-heures) en 2005, et 5.934 GWH en 2006, soit une augmentation de 3,1% de la consommation au niveau national». Cette évolution coïncide cependant avec l’augmentation du nombre des abonnés qui se situe autour de 3,5%. Cependant, le constat le plus important concerne la baisse de la consommation de l’énergie destinée à la production. «Nous avons consommé en 2005, 242,2 TEP (tonne équivalent pétrole) contre 232,5 en 2006. «L’amélioration est importante», dit-il. Et d’expliquer : «Cette baisse pourrait être justifiée par le programme de sensibilisation destiné aux différents utilisateurs de l’électricité et par l’intérêt accordé par les abonnés à la maîtrise de la consommation». Le calcul de l’évolution de la consommation est cependant lié à beaucoup de facteurs dont la prise en considération des pertes techniques estimées à 11% de la production totale et aux pertes dûes au transport. Ces pertes sont engendrées par l’importance des ramifications du réseau de transport de l’électricité. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com