Taoufik Baccar (Gouverneur de la B.C.T.) : «Préserver les équilibres et approfondir les réformes»





Si la Tunisie souhaite améliorer le trio croissance/investissement/emploi, elle doit poursuivre ses efforts de «transformation» économique vers cette société du savoir qui représente le plus clair des ambitions de notre pays. C’est, en substance, de la sorte que M. Baccar voit l’avenir immédiat dans son adresse au Chef de l’Etat à l’occasion du 47ème Rapport annuel de la B.C.T. Tunis - Le Quotidien Selon M. Baccar, la relation de cause à effet est évidente: si la Tunisie souhaite accélérer sa croissance, multiplier l’investissement privé et absorber la demande additionnelle d’emploi (spécialement celui des diplômés de l’enseignement supérieur), elle doit impérativement poursuivre la restructuration de son économie. Une restructuration qui passe par trois conditions capitales: -Le développement de l’économie du savoir, -L’impulsion d’une nouvelle dynamique aux investissements dans les secteurs innovants, -Une plus grande mobilisation des investissements directs étrangers. La spirale logique ne s’arrête pas là pour le gouverneur de la Banque Centrale car le processus économique est une chose complexe où d’innombrables facteurs influent les uns sur les autres. Il soutient ainsi que, pour relever les défis des trois conditions capitales que nous venons de citer (elles-mêmes répondant au principe d’amélioration de la croissance, de l’investissement et de l’emploi), il nous faut d’abord préserver nos équilibres macroéconomiques et, au premier chef, la double maîtrise de l’inflation et des équilibres extérieurs. Ensuite, nous devons approfondir les réformes et particulièrement celles qui intéressent le secteur financier. Dans ce chapitre, il s’agit de renforcer les mécanismes du marché et de réussir de nouvelles avancées sur la voie de la libéralisation financière extérieure ainsi que de la convertibilité du dinar. Pour y parvenir, une foule de préalables reste encore à réaliser mais M. Baccar promet que la Banque Centrale s’y est attelée. Manoubi AKROUT manoubi.akrout@planet.tn


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com