Pôles technologiques : Ca bouge déjà





Les nouveaux pôles technologiques, encore à l’état de maquettes, suscitent déjà l‘intérêt des investisseurs tunisiens et même étrangers opérant dans le domaine des nouvelles technologies. C’est le cas d’ailleurs du nouveau pôle de la ville de Sfax dont les travaux de construction viennent à peine de commencer. Tunis –Le Quotidien Consciente des vertus de l’économie de savoir et de son importance durant les prochaines années, la Tunisie a décidé depuis quelque temps d’instaurer les bases de cette économie en mettant en place l’infrastructure nécessaire ainsi que le cadre réglementaire favorable à son développement. Ainsi, beaucoup de mesures d’encouragement ont été décidées en faveur des investisseurs dans ce domaine, et ce en plus de la construction d’un pôle technologique situé à la cité ElGhazala, qui a été une véritable pépinière pour les entreprises du secteur et a connu une réussite fort remarquable. Cette réussite a été, d’ailleurs, un stimulateur pour la décision de réaliser d’autres projets de pôles technologiques à l’intérieur du pays afin de généraliser le développement de ce secteur dans les différentes villes. Compte tenu de son poids économique, la ville de Sfax a été concernée par cette décision et connaîtra, donc, la construction de son pôle technologique, dont les travaux ont déjà commencé et devraient être achevés vers la fin de l’année prochaine. Ce nouveau pôle permettra, en effet, à la ville de diversifier son tissu économique et de devenir un centre régional de l’ingénierie informatique et des nouvelles technologies d’autant plus que plusieurs investisseurs de la région commencent à s’intéresser de ce secteur même s’ils n’en sont pas spécialistes. Dans ce contexte, on apprend que plusieurs demandes d’implantations dans le nouveau pôle de Sfax ont été déjà adressées aux responsables de ce projet par beaucoup d’investisseurs qui ne cessent de manifester leurs intentions de s’y installer. Outre quelques hommes d’affaires de la région, ces demandes émanent de certains investisseurs étrangers ou même des ingénieurs tunisiens spécialisés dans ce secteur résidant à l’étranger. Ces investisseurs sont attirés par les avantages économiques que leur présente le site Tunisie, en particulier la main-d’œuvre hautement qualifiée et moins chère que celle en Europe, ainsi que sa position géographique au centre de la Méditerranée et portière du continent africain. Ces investisseurs sont, également, attirés par la très bonne image que notre pays a réussi à promouvoir à travers l’organisation en novembre 2005 de la deuxième phase du Sommet Mondial sur la Société de l’Information (SMSI). Les retombées de ce Sommet ont été, en effet, importantes et bien senties auprès de certaines sociétés du secteur qui ont vu leurs activités s’étendre sur de nouveaux marchés lointains, tel nous a confirmé un des ingénieurs de ce secteur qui a réussi à décrocher des contrats de projets au Brésil même quelque temps après l’organisation du SMSI. La construction et la généralisation des pôles technologiques dans les différentes régions permettront d’accélérer le développement d’une industrie informatique favorisant l’instauration de la société du savoir. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com