Attaque contre des Britanniques à Kaboul, des combats dans le sud : L’Afghanistan s’embrase





Un soldat britannique et quatre civils afghans ont été tués hier lors d'une attaque-suicide contre une patrouille britannique à Kaboul, tandis que l'Otan poursuivait dans le Sud de l'Afghanistan une opération qui aurait fait plus de deux cents morts parmi les talibans. Le Quotidien-Agences A Kaboul, un soldat britannique a été tué et trois blessés lors d'un attentat-suicide mené hier matin dans l'est de la capitale, sur la route de Jalalabad, où se trouvent de nombreux camps militaires internationaux et afghans et des bureaux des Nations unies. "Il s'agit d'une attaque à la voiture piégée contre une patrouille britannique. Deux soldats ont été grièvement blessés et deux autres plus légèrement", a affirmé le capitaine Erico Gerero, un porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) dirigée par l'Otan. Un autre porte-parole de l'Isaf a ensuite annoncé le décès d'un des soldats blessés, tandis qu'à Londres, le ministère britannique de la Défense évoquait un bilan d'un mort et un blessé grave. Quatre Afghans ont également été tués dans l'explosion, a de son côté indiqué le chef de la police municipale, Tahir Ayoobi, en affirmant que l'attaque avait été menée par une camionnette chargée d'explosif. Selon le chef de la brigade criminelle de Kaboul, le général Alishah Paktiawal, les quatre Afghans morts sont trois passants et un membre des services afghans de renseignement. Toujours à Kaboul Deux policiers afghans, dont un chef de district, ont été tués lors d'une embuscade tendue par des talibans, a annoncé hier le ministère afghan de l'Intérieur. La patrouille de police a été attaquée dimanche soir à une trentaine de kilomètres au nord de la capitale, dans une zone généralement épargnée par les violences entretenues par les talibans surtout dans le Sud et l'Est du pays, a expliqué le porte-parole du ministère Yousuf Stanizai. * Tirs amis Dans le Sud, un soldat de l'Otan a été tué et plusieurs autres blessés par erreur lors de l'opération Medusa lancée samedi contre le fief des talibans de Panjwayi, à 35 km à l'ouest de Kandahar. Les troupes de l'Otan avaient demandé un soutien aérien, a expliqué l'Isaf: "deux appareils de l'Isaf sont intervenus mais ont malheureusement attaqué des forces amies au cours d'un passage et de tirs de canon". L'incident a fait "un mort et plusieurs blessés parmi l'Isaf", a indiqué l'Isaf sans préciser la nationalité des victimes. Quatre soldats canadiens avaient été tués dimanche dans des combats lors de l'opération Medusa au cours de laquelle quelque 200 talibans ont aussi été tués. Quelque 80 rebelles ont également été arrêtés, avait indiqué dimanche l'alliance atlantique. Samedi, au premier jour de l'opération, quatorze militaires britanniques avaient trouvé la mort dans l'accident de leur avion de reconnaissance Nimrod. L'opération Medusa, qui implique environ 2.000 militaires de l'Isaf et des forces afghanes, vise une zone qui a été le théâtre presque quotidien de combats entre talibans et forces de sécurité depuis le début de l'été. Parallèlement à l'opération Medusa, d'autres combats ont opposé les talibans et des forces afghanes plus au sud-ouest, à Garmser, dans la province d'Helmand, où seize talibans et un policier afghan ont été tués. L'attaque contre Garmser était la deuxième depuis vendredi. Quatre talibans et un policier y avaient alors été tués lors d'un premier assaut. "La nuit dernière, les talibans ont encore une fois attaqué le district de Garmser. Les combats ont duré plusieurs heures et 16 talibans ont été tués et dix blessés", a affirmé le chef de la police provinciale Mohammad Nabi Mullahkhail. Garmser, à une cinquantaine de kilomètres au sud de la capitale provinciale Lashkar Gah, avait été brièvement occupé à la mi-juillet par un groupe de talibans qui en avait chassé les forces afghanes.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com