De Tabarka à Tunis : Le Raï en fête





Ils étaient à Tabarka récemment pour animer des concerts du Raï. Chebba Kheira, Cheb Radouane et Cheb Oujdi reviendront en Tunisie. Deux d’entre eux, en l’occurrence Chebba Kheira et Cheb Radouane, se produiront le 10 septembre à Carthage. De ce retour parmi nous et de leur projet, les trois étoiles montantes du Raï nous parlent et se confient au «Quotidien». Chebba Kheira : «Le public tunisien a un goût très particulier» * Comment trouvez-vous le public tunisien? - Ce que j’ai remarqué, c’est que le public tunisien aime beaucoup le raï. Il a un goût très particulier. Je viens de donner mon premier concert à Tabarka. J’ai été agréablement surprise par le comportement des fans de la musique qui ont encouragé les artistes sans arrêt et tout au long du concert. Les mélomanes tunisiens aiment aussi la musique sentimentale. * Avez-vous en chantier des collaborations avec des artistes tunisiens ou la production d’un nouvel album? - C’est la première fois que je viens en Tunisie. Je ne connais pas bien le milieu. Raison pour laquelle, je n’ai pu établir avec eux des contacts directs. Mais dès qu’une opportunité de collaboration avec un artiste tunisien se présente, elle sera la bienvenue. Sur le plan personnel, mon tout nouvel album intitulé «plaisir» vient de sortir. C’est une œuvre qui a déjà connu un succès en Algérie et en France. * Quels sont vos futurs projets en Tunisie? - Pour l’instant, je me consacre à mon futur concert programmé à Carthage le 10 septembre. C’est un concert qui réunira d’autres chanteurs du raï. Toutefois, si je trouve la possibilité de me produire ailleurs, dans les autres régions de la Tunisie, je n’hésiterai pas un seul instant à répondre présente. ___________________________ Cheb Radouane «Je compte revenir chanter en Tunisie» * Vous venez de vous produire à Tabarka, quelles sont vos impressions? - Je viens de donner mon premier concert à Tabarka. Je vous avoue que j’ai été impressionné par le public. Je me suis senti chez moi, car je ne vois pas de différence entre le public tunisien ou français. * Certains ont tendance à dire que vous jouez un genre de raï inspiré de la musique traditionnelle. - Le raï lui-même est une musique qui a des origines lointaines. On y trouve aussi bien des improvisations inspirées du «Fezzani», du «Ghernati», du «Hawzi» entre autres. Mais pour ma part, je joue du raï moderne où on trouve tous ces genres musicaux, révolutionnés et adaptés au goût des mélomanes de la nouvelle génération. * Des projets en chantier? - Outre le concert que je vais animer à Carthage le 10 septembre, en compagnie de Chebba Kheira, je compte revenir chanter en Tunisie, dès que l’occasion se présente. Pour l’instant, je me consacre à la promotion de mon nouvel album: «Inti wala blach». ___________________________ Cheb Oujdi : «Tabarka me rappelle Marrakech» * Vous êtes originaire du Maroc et vous venez d’animer un concert à Tabarka. Que signifie pour vous donner un concert en Tunisie? - Je suis à ma première visite en Tunisie. Tabarka me rappelle la région forestière de Marrakech. Sa Basilique est impressionnante. Il en est de même pour le public qui incite l’artiste à donner le meilleur de lui-même et de produire un bon spectacle. * Avez vous un nouvel album en chantier? - Je viens de sortir au mois de juillet dernier un album et je travaille actuellement sur un autre. Je suis en train de négocier un contrat avec une société privée. * Comptez-vous revenir en Tunisie pour chanter? - Pour l’instant, je n’ai pas de projets immédiats. Mais, dans deux mois, je compte effectuer une tournée à travers toutes les régions de la Tunisie. Propos recueillis par Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com