Le Sénat U.S. rejette une proposition visant à restreindre l’utilisation de bombes à fragmentation





Le Quotidien-Agences Le Sénat américain a rejeté une proposition du groupe démocrate visant à interdire à l'armée américaine d'utiliser des bombes à sous-munitions à proximité d'installations civiles, et à empêcher la vente de ces armes à moins que l'acheteur ne se conforme à cette même règle. Par un vote de 70 voix contre 30, le Sénat a défait cet amendement porté à une loi des finances du ministère de la Défense américain. Le vote intervenait alors que le département d'Etat avait annoncé le mois dernier avoir ouvert une enquête pour vérifier si l'armée israélienne a fait un usage irrégulier de bombes à fragmentation de fabrication américaine dans des zones densément peuplées au Liban, lors de son offensive de 34 jours cet été. Selon les sénateurs démocrates Dianne Feinstein et Patrick Leahy, qui se mobilisent depuis longtemps pour interdire l'utilisation de bombes à fragmentation dans des zones civiles, jusqu'à 40% des sous-munitions dispersées à l'impact de la bombe n'explosent que plus tard. Ainsi, la population civile continue à pâtir longtemps après la fin du conflit. Des organisations humanitaires et les Nations unies ont annoncé avoir trouvé des preuves que l’armée israélienne s'est servi de trois types de bombes à sous-munitions américaines au Liban. Israël produit également ses propres bombes à fragmentation. Au moins 14 personnes ont été tuées depuis la cessation des hostilités entre Israël et le Hezbollah par ce type de munitions.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com