Réunion cruciale à Vienne sur le nucléaire iranien : La tentative de dernière heure pour éviter une escalade





Le Quotidien-Agences Le négociateur en chef iranien Ali Larijani a rencontré hier en fin de journée à Vienne le responsable de la diplomatie européenne Javier Solana, dans une tentative de dernière heure pour éviter une escalade de la crise sur le programme nucléaire de Téhéran. "Le but de la réunion dans l'après-midi est de préparer le terrain pour commencer des négociations fondées sur la réponse de l'Iran à la proposition européenne sur les activités nucléaires de l'Iran", a commenté l'agence officielle iranienne Irna. Au cours de ses rencontres, ces derniers jours, avec des responsables espagnols et italiens, Larijani "a souligné que l'Iran était prêt à sortir de l'impasse nucléaire dans le cadre de l'obtention par l'Iran du droit à la technologie nucléaire pacifique", toujours selon Irna. Le haut représentant pour la politique extérieure de l'UE avait affirmé vendredi à Copenhague qu'il n'y aurait pas de sanctions à l'encontre de l'Iran, tant que les discussions sur le dossier nucléaire se poursuivraient. "Je peux vous dire qu'il n'y aura pas de mouvement à New York (vers des sanctions) tant que dureront les réunions avec Larijani", avait-il déclaré à l'issue d'une visite au Danemark. Et ce alors que les Etats-Unis souhaitent qu'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU prévoyant des sanctions contre l'Iran pour son programme nucléaire contesté soit élaborée dès la semaine prochaine, avait dit le même jour à Berlin le sous-secrétaire d'Etat Nicholas Burns. Un haut dignitaire religieux iranien, l'ayatollah Mohammed Emami Kashani, avait, quant à lui, mis en garde contre des sanctions visant son pays. "Ces sanctions que les Etats-Unis ont mises à l'ordre du jour vont frapper le monde et la région avant de frapper l'Iran", avait-il dit.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com