Hakim critique l’ingérence US dans les forces irakiennes





Le Quotidien-Agences Abdel Aziz Hakim, le leader du Conseil suprême de la révolution islamique irakienne (CSRII, principal parti chiîte) a critiqué hier l'ingérence dans le travail des forces de sécurité irakiennes, dans une allusion aux Etats-Unis, lors d'un rassemblement à Najaf. "Le dossier de la sécurité doit être donné aux forces irakiennes. L'ingérence dans le travail des forces de sécurité irakiennes les empêche d'attraper des terroristes", a affirmé Abdel Aziz Hakim, lors d'un rassemblement commémorant le 3e anniversaire de l'assassinat de son frère Mohammed Baqr al-Hakim, à qui il a succédé à la tête du CSRII. Devant plusieurs milliers de sympathisants à Najaf (centre), Abdel Aziz Hakim a appelé à la fois au désarmement des milices tout en demandant la création de "comités du peuple pour sécuriser les quartiers". Après les violences antichiîtes meurtrières des derniers jours, le leader du CSRII a également affirmé: "Ce sont les +takfiris+ (extrémistes sunnites), les partisans de Saddam et les baassistes qui tuent les Irakiens. Toute autre discussion n'est qu'une diversion". Des responsables sunnites accusent de leur côté des milices chiîtes d'être derrière de nombreuses exactions envers leur communauté.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com