Parti de l’Unité Populaire : Jusqu’où iront les mécontents?





Quelques dizaines de militants du Parti de l’Unité Populaire (PUP) dont certains anciens membres du Bureau Politique et députés du parti ont fait circuler récemment une pétition dans laquelle ils fustigent la «situation peu envieuse» de cette formation. Tunis - Le Quotidien Cette pétition signée par 76 militants mécontents menés par le député Mustapha Bouaouaja précise, en effet, que le PUP a «dévié depuis l’année 2000 de sa ligne politique s’inscrivant dans une mouvance de gauche, démocratique et progressiste». Les mécontents accusent également la direction du parti de «reléguer les dossiers internes sur les plans politique, économique et social au second plan et de réduire les activités du parti à des communiqués de soutien à la résistance palestinienne, irakienne et libanaise ainsi qu’à des voyages incessants du secrétaire général du parti». Autres accusations graves: le gel des activités des fédérations et l’exclusion des «militants sincères» à la veille de chaque échéance électorale. A ce propos, M. Hichem Hajji, membre du Bureau politique et député du parti, a souligné que toutes ces accusations sont infondées. «Sur le plan du principe, nous refusons catégoriquement de débattre des divergences qui pourraient nous opposer sur les colonnes des journaux d’autant que toutes les structures du parti ont toujours été ouvertes aux opinions différentes et à tous les sons de cloche», indique-t-il. Et de renchérir: «Comment expliquer le fait que le chef de file des mécontents ne s’est mis à critiquer la direction du parti qu'après avoir échoué à faire partie du Bureau politique lors du congrès qui s’est tenu du 10 au 12 mars 2006?». Les observateurs avertis estiment que cette énième motion très critique à l’égard de la direction du PUP ne pourrait pas «préoccuper» M. Mohamed Bouchiha et ses compagnons qui se sont habitués à ce genre de remous. W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com