Coupe Boga des clubs : CA-MCO, la finale idéale





La finale de la première édition de cette coupe nord-africaine des clubs, dans sa nouvelle version, opposera finalement le CA au MCO qui ont dominé leurs adversaires respectifs, plus ou moins modestes somme toute. C’est le MC Oran qui donné l’exemple le premier en décrochant son billet qualificatif à l’issue de sa confrontation avec les Libyens de Nadi Charara. Une rencontre, d’ailleurs, d’un niveau assez moyen et qui n’a valu que par sa seconde période plus alerte et plus... équilibrée. C’est paradoxalement au cours de cette deuxième mi-temps que les Algériens ont assuré leur succès, en scorant à trois reprises, en l’espace de huit minutes ! Les deux protagonistes ont entamé les débats lentement, chacun essayant de tater le pouls de son adversaire, question de mieux connaître les aptitudes de son vis-à-vis. Un round d’observation qui n’a que trop duré, au grand dam d’une vingtaine de spectateurs. Il faut dire que les deux formations ont été énormément gênées par la canicule. * Le jaillissement de Mezouar Il a fallu de ce fait attendre la (30’) pour voir la situation se décanter avec le jaillissement de Arafat Mezouar venu conclure un travail d’approche de ses coéquipiers et profitant de l’hésitation de son ange gardien. Ce but eut pour effet de secouer la léthargie des Libyens, mais également inciter les Algériens à redoubler d’efforts. Un regain d’intérêt manifeste dans les deux camps qui n’était pas pour déplaire au public. Apparemment sermonnés à la pause par leur coah Hakim Brahem, les Libyens ont donné l’impression de se reprendre. En tout cas il sont parvenus à maîtriser leur sujet, sinon dominer leur adversaire qui s’est recroquevillé dans sa moitié de terrain pour procéder par des contres. Les offensives libyennes vont ainsi se succéder, mais des attaques toutefois désordonnées malgré les quelques belles opportunités créées notamment par Chaâbana, Saïd et Zekri. Les Libyens ont manqué finalement de concentration et de lucidité afin de concrétiser leur légère domination. * Effet boomerang ! On attendait de ce fait à tout moment l’égalisation libyenne, mais contre toute attente la tactique des Algériens allait s’avérer payante. Un contre fulgurant et une belle combinaison vont permettre en effet à Seddik Berraja de doubler la mise (76’) et anéantir du même coup les chances des protégés de Hakim Brahem. Ces derniers vont d’ailleurs accuser le coup et encaisser trois minutes plus tard un troisième but, œuvre de Kouider Bouksassa (76’). C’en était fini des chances des Libyens dont la déroute allait être consommée grâce à la réalisation de l’ex-«Sang et Or» Daoud Bouabdallah (84’). En conclusion, disons que les Algériens l’ont emporté grâce essentiellement à leur opportunisme, mais aussi à leur meilleure maîtrise technique. * Le CA d’entrée On jouait depuis deux minutes seulement lorsque les Clubistes obtenaient un coup de coin. Botté à la perfection par Oussama Sellami le cuir échouera devant Foued Bouguerra dont la tentative est repoussée par le gardien algérien, mais juste dans les pieds de Mohamed Ali Gharzoul lequel, à l’affût, catapulte la balle dans les filets. Une réussite fulgurante et une entrée en matière qui ne laissait aucun doute quant aux intentions des gars de Bab Jédid. Ce qui explique par ailleurs leur mainmise et la domination imposée à un adversaire qui ne savait plus où donner de la tête. D’ailleurs, on ne donnait pas cher dès lors de la peau des Algériens, d’autant qu’ils venaient tout juste de rejoindre l’élite algérienne. La circulation fluide de la balle entre les hommes du milieu clubiste n’était cependant pas de nature à leur permettre de forcer rapidement la décision. Le ballon ne parvenait que rarement aux attaquants, notamment Foued Bouguerra qui a dû décrocher à plusieurs reprises pour aller chercher le ballon au niveau de la ligne médiane. Les «Rouge et Blanc» ont manqué effectivement de percussion. Mais le deuxième but réussi par Mohamed Ali Ghariani (31’) à la suite d’un bel enchaînement, est venu pourtant réconcilier les hommes de Bertrand Marchand avec leurs supporters qui commençaient à se poser certaines questions. Deux autres actions viendront par la suite enflammer le public. La première quand ce même Ghariani s’est trouvé seul face au gardien Houari El Ghoul, mais pour échouer lamentablement en tirant à côté (36’). La deuxième occasion s’est située à la (40’) lorsque Foued Bouguerra allait tirer en force, alors qu’il était à quelques mètres, sur le keeper qui sauvait en déviant en corner. * Riposte musclée A l’entame de la seconde période, le ton allait baisser sensiblement, d’autant que les Algériens vont se montrer très agressifs. Ce qui explique le recul forcé des Clubistes, lesquels vont de surcroît perdre Mohamed Ali Ghariani expulsé par l’arbitre libyen Jamel Imbaya (65’), pour avoir répliqué à la provocation de son vis-à-vis. La partie tomba d’ailleurs dans la monotonie, malgré les changements opérés dans les deux camps et les quelques velléités et autres incursions réussies par les Algériens. Enfin, alors qu’on jouait le temps additionnel Walid Hichri, rentré cinq minutes plus tôt, allait décocher un splendide tir à ras-de-terre qui est allé percuter le montant gauche du gardien, avant de rentrer (90’+3’)... Formations des équipes - CA : Azaïez, Bargougui, Gharzoul, N’janka, Zaâlani, Ouertani (Loussaïef), Yahia, Sellami (Hichri), Ghariani, Ponkong (Keita), Bouguerra. - ASMO : El Ghoul, Mazari (Saïhi), Mezri, Bachiri, Bettoual (Abidi), Berramla, Boumachri (Snoussi), Rabeh, Amrane, Hannister, Bengomine. Mansour AMARA ____________________________ Le match de classement au Zouiten Contrairement à ce qui a été prévu initialement, le match de classement aura lieu finalement au Zouiten. Voici d’ailleurs le programme d’aujourd’hui. * Zouiten 16h00 : ASMO-Charara Arb. : Kacem B. Naceur Assist. : Fathi Amina - Yamen Mellouechi 4ème arb. : Atef Yaacoubi * El Menzah 17h45 : CA-MCO Arb. : Abderrahmane Abdou Assist. : Ali Al Khlifi - Ibrahim Ali 4ème arb. : Abdallah El Ballouji ____________________________ Flash balles • Encore une fois le tableau lumineux a fait des siennes. Il est demeuré «sombre» pour afficher de temps à autre (EST-CSS), avant de fonctionner normalement sur la fin de la première rencontre. Or, au cours du match vedette, il a été repris par ses démons. Une défaillance à réparer au plus vite. • Roger Lemerre, le sélectionneur national a pris place à la tribune d’honneur dès la première rencontre. A la mi-temps, il a été rejoint par son compatriote Bertrand Marchand, puis par Kamel Idir. • Bon nombre de confrères algériens étaient présents à la tribune de presse. Il est vrai que deux formations algériennes étaient engagées dans ce tournoi. • La première rencontre opposant le MCO à Nadi Charara a été dirigée par l’arbitre tunisien Riadh Herzi. Tandis que la seconde a été officiée par le Libyen Jamel Imbaya, dont le second assistant était le Qatari Brahim Ali. • Le sociétaire de l’ASM Oran Soufiène Hannister a été sacré meilleur buteur de la seconde division algérienne. Ce qui lui a valu d’être appelé en sélection malgré son jeune âge. • Le club libyen Nadi Charara est entraîné par un Tunisien. Il s’agit de l’ex-Etoilé Hakim Brahem. • Les cinq drapeaux nationaux de Tunisie, d’Algérie, de Libye, du Maroc et d’Egypte, les cinq pays formant l’UNA étaient présents. • Mohamed Ali Ghariani expulsé par l’arbitre libyen Jamel Imbaya ne disputera pas la finale cet après-midi... M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com