Front sud Deux raids israéliens à Gaza, où les groupes armés veulent venger Cana





L'aviation israélienne a mené deux raids aériens contre la bande de Gaza dans la nuit de dimanche à lundi alors que les groupes armés palestiniens menacent Israël de venger la mort de 52 civils tués dans des bombardements à Cana, au Liban sud. Le Quotidien-Agences Un adolescent palestinien, âgé de 16 ans, a été tué hier par un obus de char israélien à Beit Hanoun, dans le nord de la Bande de Gaza, a-t-on appris de source hospitalière. L'adolescent, Nahid al-Chambary, a été tué sur le coup alors qu'il se trouvait à proximité de sa maison. Un enfant de 2 ans a également été blessé au cours du même incident, a-t-on précisé de même source. Deux autres Palestiniennes ont été blessées à Gaza par des tirs, aux premières heures lundi, par des hélicoptères Apache, ont indiqué des sources sécuritaires et hospitalières palestiniennes. Une maison a été détruite. Par ailleurs, un Palestinien, Youssef Maghari, 32 ans, blessé le 19 juillet lors d'un raid aérien contre le camp de Maghazi (centre de la Bande de Gaza), est décédé hier, ont indiqué des sources hospitalières. Dimanche soir, l'aviation israélienne a effectué un autre raid à Beit Lahya (nord de la Bande de Gaza) qui n'a pas fait de victime, selon les services de sécurité palestiniens. Une maison a été détruite. Son propriétaire avait été prévenu par l'armée israélienne que son habitation serait bientôt visée. Vengeance Entre-temps, les groupes armés palestiniens ont menacé Israël de venger Cana. Les Brigades des martyrs al-Aqsa, groupe armé issu du Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas, et les Comités de la résistance populaire ont prévenu que "toutes les options étaient ouvertes" pour frapper Israël. Quant à la branche militaire du Jihad islamique, elle a explicitement menacé Israël d'attaques suicide. "Nous attendons dans les prochains jours des vagues d'opérations suicide qui frapperont toutes les villes sionistes que nos combattants pourront atteindre", a affirmé le porte-parole des Brigades al-Qods, Abou Ahmad. Le Jihad islamique a revendiqué les huit dernières attaques suicide anti-israéliennes. Ce groupe armé a revendiqué hier plusieurs tirs de roquettes artisanales contre Israël. Il s'agit de "notre première vengeance" après les bombardements de Cana, a-t-il indiqué dans un communiqué. L'armée israélienne a indiqué que ses unités étaient en état d'alerte autour de la Bande de Gaza. Quant au Hamas, le parti à la tête du gouvernement palestinien, il a prévenu que "toutes les options étaient ouvertes", sans plus de précisions. Les bombardements de Cana ont "dépassé toutes les lignes rouges", a déclaré son porte-parole, Mouchir al-Masri. Sa branche armée, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a revendiqué depuis dimanche plusieurs tirs de roquettes artisanales depuis la bande de Gaza. L'une d'entre elles a fait un blessé dimanche dans la ville israélienne de Sderot (sud), selon l'armée israélienne. ________________________ Manifestations A Gaza, quelque 2.000 manifestants, qui protestaient contre l'offensive au Liban, ont partiellement mis à sac avant hier soir les bureaux des Nations unies, avant d'être repoussés par les forces de sécurité palestiniennes. Cinq personnes ont été blessées, dont une par balle, ont indiqué des sources hospitalières. La manifestation était organisée par le Jihad islamique et le Fatah. Certains manifestants arboraient des drapeaux du Hezbollah. Quelque 2.000 personnes ont aussi manifesté à Ramallah, en Cisjordanie. Là encore, les manifestants brandissaient des drapeaux du Hezbollah.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com