L’UE : Israël n’a pas le droit de rayer le Liban de la carte





Bruxelles-Agences Le commissaire européen au Développement et à l'aide humanitaire, Louis Michel, a estimé hier que le droit d'Israël à l'autodéfense ne lui donnait pas celui de "rayer Beyrouth de la carte". "Israël a un droit intangible à se défendre, à la légitime défense, mais cela ne donne pas encore le droit à Israël de rayer Beyrouth de la carte, de supprimer les infrastructures de base, de se comporter en acceptant des effets collatéraux dramatiques comme ceux que l'on a vu à Cana et ailleurs", a-t-il déclaré dans un entretien accordé à la radio publique belge RTBF. "Tout cela doit être dit et on ne le dit pas assez", a-t-il poursuivi. Dimanche, 52 civils dont 30 enfants sont morts dans le bombardement israélien du village libanais de Cana. "Israël est une démocratie (...) On s'attend de la part d'une démocratie à ce qu'elle respecte le droit international humanitaire et un principe fondamental qui est la proportionnalité, ce qui est rarement le cas pour le moment", a ajouté Michel. Le commissaire a reconnu que le conflit coûtait à l'UE des sommes "considérables" en reconstruction d'infrastructures "régulièrement détruites". Mais "on n'a pas d'autre choix que de les reconstruire parce qu'il y a des Palestiniens, des Libanais qui doivent continuer à vivre", a-t-il ajouté, reconnaissant que le poids humanitaire de l'Europe ne se reflétait pas forcément sur la scène politique. "Si l'Europe est politiquement faible, elle le doit à certains membres de l'UE qui n'ont toujours pas compris que l'influence de l'Europe pour un monde meilleur ne peut venir que d'une intégration européenne plus grande". "Quand l'Union européenne aura-t-elle son ministre des Affaires étrangères ? Quand parlera-t-elle d'une seule voix ? Quand aura-t-elle une vraie défense ? Quand ?", s'interroge-t-il dans un autre entretien avec le quotidien belge Le Soir.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com