Raids israéliens à Gaza, un blessé par une roquette palestinienne en Israël :Le front sud s’embrase





L'armée israélienne a mené deux raids hier dans la Bande de Gaza tandis qu'une roquette artisanale palestinienne tirée depuis ce territoire a fait un blessé à Ashkelon, dans le sud d'Israël. Le Quotidien-Agences Un des raids israéliens a entièrement détruit une maison d'un responsable du mouvement Hamas dans le camp de réfugiés d'al-Boureij, dans le centre de la bande de Gaza, ont indiqué des responsables des services de sécurité palestiniens. Le responsable du Hamas avait été prévenu par téléphone par l'armée israélienne environ une heure avant le raid. Une porte-parole de l'armée israélienne a indiqué que cette "attaque aérienne visait une structure abritant des armes à al-Boureij". Dans un deuxième raid, la marine israélienne a tiré des missiles contre un hangar et des embarcations dans le port de Gaza, selon les services de sécurité palestiniens. Trois fortes explosions ont été entendues dans le secteur du port vers l'aube, a constaté un journaliste. L'armée israélienne a par ailleurs poursuivi hier une incursion entamée avant hier soir dans le nord de la Bande de Gaza, près de Beit Lahya, ont indiqué les services de sécurité palestiniens. Une douzaine de chars et des bulldozers appuyés par des troupes d'infanterie ont pénétré d'environ 1 km dans le territoire palestinien, ont précisé ces sources. * Roquettes Dans le secteur de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, un Palestinien âgé de 65 ans a été blessé par un obus de char israélien participant à une incursion qui se poursuit depuis plusieurs jours, selon une source médicale. A Ashkelon dans le sud d'Israël, une roquette artisanale palestinienne tirée depuis la Bande de Gaza a fait un blessé mercredi. Le blessé a été touché par des éclats de la roquette. Ce tir a été revendiqué par le Jihad islamique dans un communiqué à Gaza. La branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a pour sa part revendiqué le tir dans la nuit de mardi à mercredi d'une roquette artisanale contre Israël. 152 Palestiniens et un militaire israélien ont péri dans ces opérations en un peu plus d'un mois. Au total, 5.301 personnes sont mortes depuis le début de l'Intifada en septembre 2000, pour les quatre-cinquièmes des Palestiniens, selon un bilan de l'AFP. Par ailleurs, le terminal de Rafah, entre la Bande de Gaza et l'Egypte, était toujours fermé hier. Une porte-parole des observateurs de l'Union européenne a toutefois déclaré à l'AFP que le terminal, dont la réouverture pour 48 heures dans le sens Gaza-Egypte était initialement prévue à partir de mardi, "pourrait ouvrir bientôt" . Enfin, le ministre palestinien chargé des prisonniers, Wasfi Qabha, membre du Hamas détenu depuis le 29 juin par Israël, a été libéré mardi, a-t-il annoncé depuis Jénine, dans le nord de la Cisjordanie. _______________________________ Un officier de la Sécurité palestinienne tué par des inconnus à Gaza Un officier de la Sécurité préventive palestinienne, un service dominé par le mouvement Fatah, a été tué avant-hier par des hommes armés dans la Bande de Gaza, a-t-on appris de sources médicale et sécuritaire.Saqer Ismaïl Anbar, 44 ans, a été abattu par des hommes armés inconnus qui ont ouvert le feu sur lui à Khan Younès, dans le sud de la Bande de Gaza, avant de prendre la fuite, selon les sources. Mardi soir, un professeur d'université et cadre du mouvement islamiste Hamas, Saleh Al-Naqah, avait été blessé à Khan Younès par des tirs d'hommes armés qui ont pris la fuite. La Bande de Gaza avait été ces derniers mois le théâtre de violents affrontements entre activistes du Fatah et du Hamas après la victoire du mouvement islamiste aux élections législatives de janvier.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com