Tout en accusant l’ONU : Téhéran prône la résistance face à Israël et aux Etats-Unis





Tout en accusant l'Onu, Téhéran a appelé hier tous les musulmans à la résistance face "au loup sauvage du sionisme et aux agressions du grand Satan" américain, promettant à ceux-ci un "coup de poing destructeur". Le Quotidien-Agences "Le monde islamique et les jeunes musulmans de tous les pays doivent savoir que la résistance, accompagnée du sacrifice, est la seule voie pour affronter le loup sauvage du sionisme et l'agression du grand Satan" américain, a déclaré l'ayatollah Khamenei dans un message lu par la télévision d'Etat. "Le régime américain en raison de son soutien aux crimes (perpétrés au Liban) et les criminels sionistes qui agressent ouvertement les droits des peuples musulmans, doivent s'attendre à une claque dure et un coup de poing destructeur", a-t-il ajouté. Selon la plus haute autorité de la République islamique, le "Hezbollah est la première ligne de défense des peuples musulmans et des peuples de la région". Le guide suprême a affirmé que l'Iran se tenait aux côtés des peuples libanais et palestiniens "face aux agressions américaines et à la malfaisance sioniste". Il a estimé que "les Etats-Unis en soutenant le massacre de civils, en refusant le cessez-le-feu et en aidant militairement les agresseurs sionistes sont co-responsables pour les crimes commis". "Ils veulent aujourd'hui imposer leurs conditions au peuple et au gouvernement libanais (...) mais le peuple et les combattant ne l'accepteront pas", a-t-il ajouté. * Ahmadinejad accuse Pour sa part, le président ultraconservateur iranien, Mahmoud Ahmadinejad a accusé hier le Conseil de sécurité des Nations Unies et les Etats-Unis d'empêcher un cessez-le-feu immédiat au Liban. "Empêcher un cessez-le-feu au Liban imprimera une tâche de honte éternelle sur le front des dirigeants du Conseil de sécurité et à leur tête l'Amérique criminelle", a affirmé Ahmadinejad, lors d'un discours dans la province de Khorassan Nord (Nord-Est), a rapporté l'agence officielle Irna. "Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et d'autres pays qui utilisent le régime sioniste comme un instrument et ont imposé la guerre au Liban pour créer le Grand Proche-Orient, sont complices des crimes d'Israël", a ajouté Ahmadinejad. Les cinq "Grands" du Conseil de sécurité de l'Onu n'ont toujours pas réussi à se mettre d'accord sur une résolution demandant un cessez-le-feu au Liban, notamment en raison d'une différence d'approche entre Washington et les Européens sur la question. Mardi, le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki, a fustigé à Beyrouth les Etats-unis et l'Onu et renouvelé son soutien au Hezbollah. Il a exprimé des réserves sur le plan global de règlement du conflit du Premier ministre libanais Fouad Siniora, qui prévoit implicitement le désarmement du Hezbollah. En revanche, il a soutenu l'appel à un cessez-le-feu immédiat. "La priorité est le cessez-le-feu et la fin des hostilités de l'agresseur" israélien. "Les questions ne faisant pas l'objet d'un consensus, devraient être laissées à plus tard pour des négociations" entre les parties libanaises, a-t-il dit lors d'une conférence de presse à l'issue de ses entretiens au Liban.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com