Prêt-à-porter : Coup de froid en attendant les soldes d’été





A quatre jours des soldes, le commerce des vêtements et de la maroquinerie enregistre un certain fléchissement. C’est logique. En fait, pourquoi acheter aujourd’hui un article qui se vendra moins cher dans quelques jours? Tunis-Le Quotidien Les commerçants de vêtements et de chaussures semblent unanimes à considérer que la vente enregistre un certain fléchissement en cette période de l’été. Il est vrai que nous sommes en pleine saison estivale et que les intérêts des uns et des autres sont orientés vers des questions diamétralement opposées. Durant l’été et notamment en cette période marquée par un climat bien chaud, les gens se ruent vers les côtes sablonneuses à la recherche d’un rafraîchissement et d’une température plus clémente. Cependant, la saison des soldes qui s’annonce dans quelques jours invite certainement beaucoup à freiner les achats pour des raisons évidentes. Pourquoi acheter aujourd’hui un article qui se vendra nettement mois cher dans quelques jours? Ridha, commerçant dans le secteur de la maroquinerie confirme ce constat. « C’est une période très calme de l’année » dit-il. Et d’ajouter : « Je pense que la saison des soldes qui s’annonce dans quatre jours y est pour quelque chose. » Notre interlocuteur affirme à ce propos que tout a été mis en œuvre pour la réussite de cette échéance commerciale. « Nous attendons impatiemment le début des soldes car généralement nous enregistrons des chiffres d’affaires respectables ». * Fins de séries En fait la période des soldes est différemment gérée par les commerçants. Si beaucoup parmi ces derniers jouent franc jeu et respectent les règles d’usage, en affichant des remises réelles sur les articles disponibles, d’autres n’ont trouvé mieux que de dissimuler les articles sollicités et de tirer des fonds des tiroirs des produits invendables. Durant l’année dernière, nous avons constaté de visu que quelques commerçants s’étaient adonnés à cette pratique. Cette dernière n’est pas, toutefois, incompatible avec la réglementation en vigueur. Les commerçants sont libres d’exposer à la vente les articles déterminés. Mme Fadhila, tenancière d’une boutique de vente d’articles de prêt-à-porter et de chaussures importées affirme, de son côté, qu’elle n’est pas concernée par la période des soldes mais qu’elle offre de temps à autre des prix promotionnels pour certains articles de fins de séries. Quoi qu’il en soit, la saison des soldes constitue pour beaucoup de clients une opportunité à saisir. En s’armant d’une certaine dose de patience, ils peuvent tomber sur des affaires juteuses. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com