Natation Oussama Mellouli : «Je garde mes objectifs bien en tête»





Sacré Mellouli ! Rentré chez lui pour quelques jours de vacances, notre champion, qui suit de très près les championnats nationaux toutes catégories à Radès, n’a pas résisté à la tentation de se retremper dans la piscine, en prenant une part active à cette compétition. Pour son premier passage sur 50 m brasse individuel dans une compétition nationale, Oussama Mellouli a pulvérisé le record de Tunisie en 29’’78 (A.R. 30’’32), entraînant dans son sillage plusieurs nageurs qui ont battu leurs records personnels. Toujours aussi disponible, aimable et répondant aux sollicitations de toutes parts, le champion tunisien, qui repart pour les Etats-Unis le 10 août, a bien voulu nous livrer ses impressions sur le futur proche de ses activités. * Une saison 2006 assez calme A l’inverse de la saison 2005 durant laquelle notre nageur a connu d’intenses activités tant sur le plan américain, championnats universitaires, que sur le plan international où il a participé à plusieurs compétitions, la saison 2006 a été plutôt calme. «Il est vrai que l’exercice 2006 n’a pas été trop chargé. Il y avait eu, comme chaque année, les championnats universitaires américains en mars. A part cela, la Tunisie n’était pas sollicitée dans des compétitions internationales, mis à part les championnats d’Afrique prévus en septembre. Nous n’avons pas encore décidé d’y prendre part, mais d’ici là, nous serons définitivement fixés», déclare Mellouli. * Bien gérer la saison 2007 2007 sera une saison charnière pour le championnat tunisien. C’est l’année pré-olympique qui le verra terminer ses études en mai. Le programme pour la gestion de cette saison est d’ores et déjà bien établi, avec en point de mire les championnats du monde 2007, Mellouli affirme à se sujet : «Je continue à faire ce que j’ai à faire en m’entraînant durement, car je suis conscient qu’il est très dur de se maintenir au plus haut niveau. Combien de nageurs de renom, classés parmi les meilleurs du monde, ont connu des échecs cuisants et n’arrivent plus à se maintenir parmi l’élite. Pour ma part, je reste concentré sur mon sujet, en gardant un rythme d'entraînement assez intensif qui m'incite à confirmer les résultats de l’année dernière, tout en visant à améliorer mon classement mondial». * Quid de l’amélioration des temps ? «Je n’en fais pas une obsession», avoue Mellouli. «Notre objectif est de progresser et nous maintenir à ce niveau. Depuis 2001 ma progression a été constante et régulière et je vais essayer de maintenir le même rythme. Le manque de compétition ne me gêne nullement. Par ailleurs, le fait de décrocher et de prendre un peu de recul est bénéfique pour me permettre de voir ce qui se passe autour de moi. Néanmoins, je ne me laisse pas aller. Je suis assidu aux entraînements et je garde les objectifs bien en tête», ajoute notre interlocuteur. * Rude concurrence «La concurrence se renouvelle et progresse d’année en année. Il y a plus de concurrents de plus en plus performants aussi Américains qu’Européens, sans oublier les Australiens et les Japonais. De mon côté, la Fédération et les responsables de la natation tunisienne sont présents à mes côtés pour me permettre de travailler dans les meilleures conditions et m’aider à me maintenir à ce niveau de performance. Les résultats sont là et constituent le meilleur garant pour viser plus loin et plus haut». Objectif : les championnats du monde C’est l’échéance majeure de notre champion pour l’année 2007, dans l’optique de la préparation des Jeux Olympiques de Pékin 2008. «Le mondial aura lieu à Melbourne (Australie) en mars. J’espère que d’ici-là je serai au top de ma forme. Je n’ai pas encore décidé sur quelle distance m’aligner. Ce qui est certain, l’épreuve du 400 m 4 nages entre dans mes prévisions», conclut notre nageur à qui on souhaite toute la réussite qu’il mérite et à tous les niveaux. Moncef SEDDIK


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com