Festival International de Carthage : Dix courts métrages… dix regards





Après l’annulation de certaines soirées musicales et la programmation des films de renommée internationale, le Festival international de Carthage rendra aussi ce dimanche un vibrant hommage au cinéma tunisien. Dix courts-métrages tunisiens seront en effet projetés, sous le thème de «Dix Court... dix Regards». Le maître d’œuvre de ce projet n’est autre que l’illustre cinéaste tunisien Ibrahim Letaïef dont la volonté a permis à ce projet de voir le jour et de figurer au menu du programme du Festival international de Carthage. Il s’agit en effet de donner aux jeunes cinéastes, à travers cette initiative, la possibilité de réaliser un court-métrage dans des conditions professionnelles des plus reluisantes. L’objectif que ce projet semble atteindre aujourd’hui, puisque dix courts métrages réalisés dans des conditions acceptables seront projetés demain à Carthage. Ils portent tous l’empreinte des jeunes cinéastes, dont le talent se confirme d’un jour à un autre. Parmi ces films, on cite notamment le «Lit» de Hamadi Arafa, «Tsawer» de Néjib Belkadhi, «Brise et Vent» de Sonia Chamkhi et Lassaâd Dkhil, «Histoires en Méditerranée» de Mourad Ben Cheikh et Tarek Ben Abdallah. La soirée du court-métrage tunisien de demain, sera en quelque sorte un hommage à cette catégorie de films qui s’est forgé une notoriété sur la scène cinématographique nationale. Cet hommage vient appuyer d’autre part le dynamisme et l’engagement des producteurs, dont l’objectif principal n’est autre que la défense de l’identité du court métrage tunisien. Force est de noter que dans l’industrie de la réalisation de courts métrages, la production, la diffusion et le public ciblé sont différents du circuit commercial des longs métrages. Raison pour laquelle certains courts métrages ne cessent d’enregistrer des succès notoires à l’instar de «VHS Kahloucha», un des dix courts métrages, qui vient de remporter un succès indéniable au-delà de nos frontières. O.W.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com