Campagnes de don du sang, d’argent et de médicaments sur l’ensemble du territoire : Les Tunisiens adhèrent massivement à l’élan de solidarité avec le peuple libanais





Les Tunisiens font preuve encore et toujours d’une solidarité agissante et exemplaire avec le peuple libanais frère. Tunis -Le Quotidien Dès les premiers jours de l’agression israélienne contre le Liban, les Tunisiens ont manifesté un soutien inconditionnel au peuple libanais frère. Sur le plan officiel, le ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué dans lequel il dénonce les opérations militaires israéliennes contre les civils et l’infrastructure et appelle à une cessez-le-feu immédiat. Un compte bancaire spécial a été ouvert par l’Union Tunisienne de Solidarité Sociale (UTSS) auprès de la Banque Nationale Agricole (BNA) sous le n° 3535, et ce, dans toutes les agences de la banque sur l’ensemble du territoire de la République afin que les citoyens puissent contribuer à l’effort de solidarité humanitaire avec les peuples libanais et palestinien. D’importantes sommes d’argent auraient été, selon des sources proches de l’UTSS, versées dans ce compte. Les partis politiques, les syndicats et les associations n’ont pas manqué également de dénoncer l’agression israélienne et de saluer la résistance héroïque des Libanais face à l’horrible machine de guerre israélienne. L’élan de solidarité a pris de l’ampleur après le raid israélien sauvage sur le village martyr de Cana. Deux marches imposantes ont été organisées à Tunis à l’initiative de l’Union Générale Tunisienne du Travail pour dénoncer cet acte barbare et odieux qui a fait 57 victimes dont 37 enfants. * 7540 poches de sang Une campagne de don du sang a été organisé à l’échelle nationale. Elle a abouti à la collecte de plus de 7540 poches de sang qui seront acheminées dans les quelques jours à venir à Beyrouth. Selon des sources bien informées au sein du ministère de la Santé publique plus de 5000 poches ont été collectées au niveau des hôpitaux universitaires et régionaux. Le reste a été collecté par les centres de transfusion sanguine à Tunis, Sfax, Sousse, Jendouba, Gabès et Gafsa. L’UGTT envisage également d’organiser ce week-end une journée de don du sang. La centrale syndicale fournira aussi une importante aide matérielle et de grandes quantités de médicaments et de couvertures aux frères libanais. L’intérêt de l’organisation ouvrière se porte, d’autre part, sur la possibilité d’envoyer une délégation syndicale à Beyrouth pour exprimer le soutien du peuple tunisien aux victimes de l’agression israélienne. M. Abdessalem Jrad, secrétaire général de l’organisation, s’est déplacé récemment jusqu’à la frontière libano-syrienne où il a offert des aides humanitaires aux libanais. Par ailleurs, l’UGTT a pesé de tout son poids auprès de la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) pour réclamer une condamnation de l’agression israélienne contre le Liban par cette influente organisation syndicale extraordinaire. Conséquence : la CISL a rendu public hier un communiqué dans lequel elle dénonce les génocides israéliens et appelle à un cessez-le-feu immédiat. Cet élan du cœur se poursuivra jusqu’à ce que la Communauté internationale et la Résistance libanaise arrivent à contraindre Israël à un cessez-le-feu... Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com