U.S.M. : Tout est O.K en attendant les 3 coups !





Après un premier stage bloqué de 10 jours (du 9 au 19 juillet dernier), les Monastiriens ont rencontré en amical, au Stade Mustapha Ben Jannet, le CSS, puis l’ESHS, deux tests soldés par une défaite, et un nul. Nefzi et compagnie ont donné l’impression d’avoir manqué de disponibilités physiques adéquates. Cette lacune, souci majeur de Kaïs Yaâcoubi, allait être comblée par le second stage ayant pris fin hier, et au cours duquel les Usémistes ont signé 3 victoires de suite aux dépens de l’USAnnaba (1-0 but de Falhi),de Chlaf (2-0 buts de Makhlouf et Alaya), puis EGSG (3-0, buts de Jerry (2) et Falhi. Cette performance est suffisante pour confirmer que les joueurs ont gagné en maturité. Il n’en demeure pas moins que le nouveau coach s’attache à instaurer une certaine discipline au sein de son groupe. On ne voit pas pourquoi une certaine discipline au sein de son groupe. On ne sait pas pourquoi l’écartement de Salah Bel Haj Youssef pour son retard à une séance d’entraînement à Aïn Draham n’a pas été accepté comme tel, surtout que l’USM est appelée à des échéances importantes lors de la prochaine saison. Au niveau de l’effectif et à la lumière de la formation alignée pour ces rencontres amicales, nous pouvons supposer que ces joueurs composeront la liste définitive des éléments à retenir: Nefzi, Alaya, Fernando, Achour, T. Salem, Bnouni, Falhi, Ben Abdelkader, Maâtouk, Jerry, Owen puis de Khammassi, Makhlouf, Gloulou, Boukraâ, Mzali, Sebki, et Marouane Brik comme joueurs de rechange. * Guédich confiant Ancienne gloire de l’USM, en tant que joueur de champ avant d’être converti en gardien de but, pendant plus de 15 ans, puis entraîneur ayant trainé sa bosse dans plus d’un club pour terminer en Libye, et connaître un accident de circulation dont les séquelles persistent encore, M. Salah Guédich, le nouveau directeur sportif n’est point de l’avis de ceux qui contestent la valeur intrinsèque du cap verdien Adriano que plus d’un postulant convoitent pour le recruter. «Cette saison l’USM continuera à souffler le chaud et le froid pour enchaîner avec l’exercice écoulé», nous a-t-il confié. «Le travail accompli par Kaïs Yaâcoubi ne peut laisser personne indifférent quant à son sérieux, et ses objectifs assignés. Il suffit de se référer à son constat que l’USM disposera du meilleur milieu de terrain en Tunisie, avec les Achour, Ben Abdelkader, Bnouni, et Atef Falhi». M. NABLI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com