Soldes d’été L’aubaine par excellence !





C’est hier, 07 août, que les soldes d’été ont démarré. Beaucoup de consommateurs ont déjà eu le privilège depuis la semaine écoulée de se rendre dans des boutiques ayant procédé aux rabais non-affichés à l’avance. Les autres se sont précipités hier pour profiter des réductions. Et c’est vraiment le cas de le dire. Car les soldes sont devenues une véritable aubaine et une tradition. Tunis - Le Quotidien Désormais, les soldes font partie intégrante du rythme de vie de bon nombre de Tunisiens. Et pour preuve, le démarrage hier des soldes d’été a enregistré un assaut de beaucoup de nos concitoyens impatients d’être parmi les premiers à tâter les articles. Il faut dire, les soldes pour certains consommateurs ont commencé il y a une semaine. Car plusieurs commerces procèdent autrement. Avant que le coup d’envoi officiel n’ait lieu, ils informent leur clientèle fidèle et les invitent à faire leur shopping à tête reposée loin de la bousculade. C’est le cas pour Leïla. Avec sa fille et son fils, ils ont tout acheté en une après-midi. Et c’était au cours de la semaine précédente : “Je suis habituée à acheter la majeure partie des affaires de mes enfants dans un magasin où moi-même je trouve des articles à mon goût. On m’a appelée alors la semaine dernière pour me dire que tout était déjà soldé pour les bons clients. Je n’ai pas hésité à me déplacer”, affirme Leïla. Elle n’était pas la seule à profiter de ce privilège. Son amie aussi a emmené ses quatre enfants pour les gâter dans la tranquillité : “c’est mieux de bénéficier des soldes avant la ruée. Le choix est meilleur puisqu’on a tout à notre seule disposition. Certes, il y avait d’autres clients, mais le mouvement n’avait rien à voir avec la bousculade habituelle”, explique Fayza. * Consommation En effet, les rabais sont convoités par nos concitoyens. Et les différents commerces de pousser le bouchon de la tentation afin d’inciter les gens à la consommation. Durant le week-end, les deux plus grandes surfaces de la capitale étaient pleines à craquer. On est déjà dans l’ambiance de la rentrée scolaire. Les cartables, les tabliers et les fournitures scolaires font tous l’objet de promotions. A qui mieux mieux, on essaie de part et d’autre de séduire les parents et les enfants. D’ailleurs, ces derniers sautillent devant leur matériel scolaire. Les parents quant à eux, ils se contrôlent tant bien que mal. Avec les interminables dépenses estivales, on ne sait plus où donner de la tête lorsque le budget est fixe. Cependant, les boutiques de prêt-à-porter ainsi que les rayons spécialisés dans le textile dans les hypermarchés drainent beaucoup la foule. Dans les magasins, et puisque nous sommes encore à trois jours du 07 août, les réductions ne sont pas affichées. Il suffit de demander aux vendeurs pour savoir que tout est bel et bien soldé. Les gens profitent de cette primeur surtout qu’on est à la veille d’un week-end : “Dans les boutiques qui vendent le produit importé, il faut toujours s’y prendre à l’avance. Car tous les intéressés attendent les soldes pour faire leur shopping. Je préfère alors acheter ce qu’il me faut en priorité, dès maintenant. Ce qui reste à prendre par la suite est secondaire”, souligne Neïla. Comme Neïla, elles étaient nombreuses les clientes dans la galerie marchande de l’hypermarché de Borj Touil. Pourtant, les soldes officiels n’ont démarré qu’hier. Mais voilà que la plupart des grandes boutiques ont préféré solder dès la semaine dernière. Et ça marche! Hier, on ne voyait que des 20, 30, 40, et 50% sur la majorité des vitrines. D’autres commerçants sont allés au-delà de la réduction de la moitié du prix. L’essentiel est de tout liquider. C’est devenu une aubaine aussi bien pour le consommateur que pour le commerçant. * Mieux vaut vider le stock ! En tout cas, le plus important dans les soldes c’est la période. Avancer la date de leur démarrage au 07 août semble être une bonne idée. Car plus les rabais d’été ou d’hiver commencent tôt dans la saison, plus le client profite. Ce qui se passe en Europe et constitue un véritable événement est en passe de le devenir dans nos murs aussi. Il ne faut pas espérer pour autant que les délits disparaissent. C’est un fait que des commerçants ne parviennent pas à accepter le jeu de la transparence. Le client reste roi. Et c’est à lui de dénoncer les dépassements et de ne pas adhérer surtout à ces dépassements en les subissant. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com