Animation culturelle à Tunis : Détente nocturne à bras-le-corps





Outre les cafés bondés de monde durant une bonne partie de l’après-midi de cet été, l’animation culturelle reste le parent-pauvre de l’artère principale de la capitale. Dimanche dernier, un nouveau grain d’animation est venu enflammer l’artère principale de la capitale grâce à un programme copieux concocté par la municipalité de Tunis. Dès 20 heures, la circulation était fermée aux automobilistes. Peu à peu, le public a commencé à se ruer vers le stand géant dressé devant le centre commercial «Le Palmarium». Certains d’entre eux n’ont pas hésité à réclamer le démarrage de la soirée. Et ce fut le cas une heure après. A 21h05, le «Dj» monte sur scène et annonce le menu de la soirée. Un menu alléchant, chaudement applaudi d’ailleurs par le public qui s’est déjà mis sur son pied de danse. Et cela n’a pas tardé puisque le programme qui répond au goût du public, toutes catégories confondues, comprend trois tableaux. Le premier sera consacré à la musique latinos, le deuxième au «Hip-hop» et le dernier à la musique populaire dans ses multiples facettes. «Oll Troupe», un groupe encadré par Mahdi Trabelsi a eu l’honneur d’ouvrir le bal. Quatre couples de chorégraphes ont créé la sensation en exécutant avec un professionnalisme rare les multiples gammes de la Salsa et du Méréngué. Du coup, les fans de cette musique, notamment les jeunes, se déchaînent. Des petits ronds se forment par ci, des petits groupes par là, transformant l’avenue Bourguiba en une véritable arène de fiesta. L’ambiance, dans l’artère principale de la capitale, a été dopée par la présence de nombreux touristes et de jeunes Tunisiens résidents à l’étranger qui ont donné à cette première partie de la soirée une note vraiment occidentale. Cris, «youyous» et vociférations ont transformé l’artère principale de la capitale en un espace qui rassemble aux boites de nuit de plein air des Iles Caraïbes ou du Brésil. Habillés tous en noir, les quatre couples ont enchaîné les morceaux et les multiples gammes chaloupées, excitant et électrisant ainsi le public, pendant une bonne cinquantaine de minutes. * Hip-hop et Fezzani au menu A 22h05 minutes, le présentateur revient sur scène. Cette fois-ci pour annoncer le démarrage d’un table au chaud. Et ce fut chaud, puisqu’il s’agit d’un tableau de hip-hop. Cinq jeunes danseuses, accompagnées d’un «Dj» montent sur scène, tel un sirocco pour annoncer un tableau mouvementé et chaud. Sitôt apparus sur scène, les adolescents se déchaînent. Les jeunes toutes catégories confondus, s’affluent autour du stand. Certains avec un «look» à la «Ben Harper», d’autres à la démarche de «R N&B», des très célèbres groupes de «Hip-hop» sillonnent l’artère principale en exécutant toutes les gammes de la danse «Hip-hop» avec un professionnalisme incontestable. L’ambiance était chaude, tant sur l’avenue que sur le stand géant dressé pour l’occasion. Le dernier tableau qui a commencé vers 23 heures fut un retour aux sources. Car il y avait au menu de cette partie, du Raï, du «Fezzani», bref de la musique populaire. L’enchaînement des morceaux des artistes les plus connus, exécutés par des jeunes danseurs talentueux a déchaîné le public, notamment, les nostalgiques de la danse populaire. Même certaines personnes âgées n’ont pu se retenir. D’ailleurs, on a vu des couples d’un certain âge se livrer chaudement à la danse, comme pour libérer leur émotion ou leur «stress». Le moins qu’on puisse dire est que cette première soirée — qui constitue la première d’une série de quatre soirées entrant dans le cadre d’un programme d’animation de l’artère principale dénommée «Estivales de Tunis» — a tenu toutes ses promesses. Elle a drainé un public fou, toutes catégories socio-économiques confondues. Et c’est tant mieux pour les jeunes et pour les vacanciers résidant parmi nous. Ousmane WAGUE _____________________________ L’artisanat à l’honneur Parallèlement à la soirée d’animation, une exposition a été organisée par l’Association Nationale de l’artisanat qui est une cellule affiliée à l’Office National de l’Artisanat. Cette exposition met en exergue des articles de poterie, d’objets de décoration, de cuisines, mais également des produits de beauté ainsi que des extraits de plantes, des parfums, entre autres. La particularité des accessoires exposés est qu’ils sont concoctés, à base des produits naturels et d’objets de récupération. L’objectif de cette exposition, selon Mme Abid Naïm, l’une des sept exposantes, est de promouvoir les articles d’artisanat tunisien auprès des touristes et des Tunisiens résidents à l’étranger qui sont nombreux actuellement à séjourner parmi nous. O.W.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com