Tunisiana L’intelligence de se renouveler !





La table-ronde audacieuse organisée par Tunisiana il y a quelques jours a montré qu’elle avait l’intelligence d’oser se renouveler alors qu’elle n’a jamais connu autant de succès qu’aujourd’hui. Comment? Simplement en écoutant d’autres sons de cloche et pas seulement sa propre voix ! Tunis - Le Quotidien Habitués à être ceux qui posent les questions, les journalistes invités par Tunisiana à donner leur opinion paraissaient passablement gênés. Par manque d’habitude certainement. Car l’initiative du second concessionnaire GSM est vraiment rarissime en Tunisie, à tel point qu’elle pourrait étonner; de ce point de vue, le processus de décision dans les entreprises tunisiennes a toujours été «classique»: les décideurs sont là pour décider et ne se laissent «conseiller» que par un membre extrêmement élitiste de leurs collaborateurs les plus proches et les plus gradés. Ceci pour le premier signe car il y en a bien d’autres. D’abord le fait que c’est le président du Conseil d’administration en personne qui vient là pour écouter les autres sons de cloche. Dans le sens commun, sa place est dans les hauteurs éthérées du capital, uniquement attentif aux intérêts de ses actionnaires. Mais voilà, il s’agit de M. Fethi Houidi, un vieux de la vieille en matière de communication qui ne se prive ni d’écouter, ni de remettre les pendules à l’heure. Le troisième signe tourne autour de M. Robert Lee, celui qui détient le pouvoir exécutif (si l’on ose dire) au sein de Tunisiana. Lui aussi a consciencieusement écouté les commentaires, prenant seulement la parole quand il fallait répondre à des questions précises car il y a eu quand même des questions posées. Le quatrième signe, c’est Mme Najla Chaâr, la directrice de la communication qui était, tout au long, comme suspendue aux lèvres de ceux qui prenaient la parole, comme pour se glisser au plus profond du sens des commentaires et autres observations. Le cinquième signe est un peu particulier car il tourne autour de l’un des deux Karoui, les agenciers qui sont en train de donner un bon coup de pied dans la termitière de la communication en Tunisie. Son intervention, autant que son attitude, déploient explicitement un professionnalisme qui ne laisse pas le moindre doute. Une cascade d’anecdote pour que ceux qui écoutent n’aient plus d’autre perspective que de comprendre. Aucun pédantisme et droit au but avec les mots de tous les jours. Et c’est le choix de Tunisiana. Quatre signes qui indiquent clairement que Tunisiana, qui a pourtant le vent en poupe, est en train de lancer un nouvel élan de renouvellement. A suivre ! Manoubi AKROUT manoubi.akrout@planet.tn


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com