Caisse Nationale d’Assurance-Maladie : Le projet remodelé laisse les médecins libéraux sur leur faim…





Le projet remodelé de la convention sectorielle que la Caisse Nationale d’Assurance-Maladie (CNAM) vient de soumettre au Syndicat Tunisien des Médecins Libéraux (STML) ne fait pas que des contents. Tunis-Le Quotidien A l’heure où le conflit d’intérêts entre généralistes et spécialistes commence à prendre des proportions alarmantes et à diviser le corps des médecins de libre pratique, la CNAM ne semble pas prête à céder sur l’essentiel. A preuve: le remodelage du projet de la convention sectorielle a laissé les médecins sur leur faim. Le nouveau projet a pris en considération certaines propositions du STML sans pour autant trancher tous les points de litige. En comparaison avec le premier projet qui a été rejeté en bloc par le syndicat, la nouvelle version comporte une amélioration des tarifs des consultations. On propose désormais 19 dinars au lieu de 17 dinars pour les spécialistes et 12 dinars au lieu de 10D500 seulement pour les généralistes. Autre nouveauté: les différents articles ayant trait au volet disciplinaire ont été «gommés» vu que les mesures disciplinaires relèvent des attributions du Conseil de l’Ordre des médecins. Toujours est-il que les médecins s’attachent à ce que leurs honoraires soient dans la fourchette du Conseil de l’Ordre: entre 25 et 35 dinar pour les spécialistes et 15 et 20 dinars pour les généralistes. Blocage Le nouveau projet de la convention sectorielle n’a pas tranché, selon des sources syndicales, sur le dossier le plus épineux, à savoir le passage obligatoire par le médecin de famille appelé également médecin référant et qui devrait être forcément un généraliste. Les médecins formulent également des griefs concernant les délais de remboursement et la durée de chacune des étapes d’application non-précis dans le projet. Et c’est pour ces diverses raisons que le Syndicat Tunisien des Médecins Spécialistes Libéraux (STMSL) qui a déposé son statut le 13 janvier 2006 sur fond d’une dissension au sein du STML, s’active dans l’espoir de devenir l’un des interlocuteurs de la CNAM. Réunis récemment à Hammamet, les membres du Bureau exécutif de ce nouveau syndicat ont décidé d’adresser une lettre aux autorités de tutelle afin d’attirer leur attention sur les répercussions néfastes du projet actuel de la CNAM sur le niveau de la médecine en Tunisie et de tenir le premier congrès du syndicat en septembre prochain. «Notre objectif n’est pas de voler la vedette au STML. Nous pensons qu’il y a de la place pour les deux syndicats», souligne un membre du Bureau du STMSL. A noter que la reprise des négociations entre la CNAM et le STML devrait, en principe, avoir lieu jeudi prochain. Walid KHEFIFI __________________________ Que veulent les médecins spécialistes? Le Syndicat Tunisien des Médecins Spécialistes Libéraux (STMSL) vient de proposer une alternative au projet de la CNAM. Elle repose essentiellement sur le libre choix du médecin par le malade, le respect des honoraires médicaux avec paiement à l’acte, séparation des honoraires du médecin et des frais des cliniques et rapidité de remboursement par la Caisse. Le STMSL pense en effet que le passage obligatoire par le généraliste aura un effet inflationniste sur le coût des soins médicaux. Pour ce qui est des actes avec hospitalisation, le syndicat préfère le paiement à l’acte et non le forfait. Reste toutefois à savoir si le STMSL pourrait figurer sur la liste des interlocuteurs de la CNAM? Pour le moment rien n’est moins sûr…


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com