Helsinki : Pas de paix au Liban sans résolution du conflit israélo-palestinien





Le Quotidien-Agences Le ministre finlandais des Affaires étrangères Erkki Tuomioja, dont le pays assure la présidence de l'Union européenne, a estimé hier qu'il n'y aurait pas de paix durable au Liban sans une relance du processus de paix israélo-palestinien. "Nous savons tous que la résolution (1701 de l'Onu instaurant une cessation des hostilités entre Israël et le Hezbollah, ndlr) n'est qu'un début. Si nous n'obtenons pas de relance du processus de paix entre Israël et les Palestiniens, nous n'aurons pas non plus de stabilité durable au Liban", a-t-il déclaré dans un entretien au quotidien finlandais Vasabladet. "Les Européens le comprennent. On peut en revanche se demander si les Etats-Unis ont la même perception. Il y a là-bas une tendance à considérer la situation (au Liban) comme un élément de leur guerre contre le terrorisme", a affirmé le chef de la diplomatie finlandaise. Or selon lui la guerre contre le terrorisme menée par Washington "a renforcé le terreau du terrorisme davantage qu'elle ne l'a éradiqué". Les "actions policières, voire militaires, sont nécessaires" dans la lutte contre le terrorisme, a-t-il ajouté, mais "elles ne constituent pas la solution". "On ne peut pas vaincre le terrorisme si l'on ne traite pas les conflits et les humiliations dont les peuples concernés ont souffert", a-t-il dit.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com