Enseignants technologues : Création d’un comité syndical indépendant





Tunis-Le Quotidien Une journée d’étude sur les perspectives de la profession d’enseignant technologue s’est tenue mardi à l’Institut Supérieur des Etudes Technologiques (ISET) de Radès. Ce rendez-vous qui a enregistré la participation de nombreux enseignants représentant une vingtaine d’ISET a abouti à la création d’un comité syndical provisoire et indépendant de tous les syndicats de l’enseignement supérieur. La mission de ce comité syndical provisoire sera de poursuivre les négociations avec le ministère de l’Enseignement Supérieur sur le statut des enseignants technologues. Ces négociations portent sur quatre points principaux : l’équilibrage des charges et les honoraires relatifs à l’encadrement des projets de fin d’études, la révision à la hausse des primes, la définition des critères de passage de grade et l’intégration des enseignants contractuels. La création de ce comité syndical indépendant constitue l’une des retombées de la crise de la représentation syndicale du secteur de l’enseignement supérieur qui tarde à connaître son épilogue depuis octobre 2002. La naissance, le 15 juillet dernier, de la fédération générale des enseignants du supérieur n’a pas fait en effet que des contents. Réunis quelques jours après la tenue du congrès unificateur des syndicats de l’enseignement supérieur, les parties mécontentes (le syndicat des professeurs et des maîtres de conférence et le Bureau exécutif du syndicat général de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dissous par la Centrale syndicale) ont brandi la menace de créer des syndicats indépendants, tout en intendant des actions en justice pour contester la dissolution des anciennes structures. A priori, la perspective du pluralisme syndical ne semble pas inquiéter le Bureau exécutif de l’UGTT à quelques mois du prochain congrès de l’organisation ouvrière. Contrairement à ce qu’on pensait, le secrétaire général adjoint de la Centrale syndicale chargé du règlement intérieur, Hédi Ghodbani, a déclaré lors d’une récente conférence de presse que la création de syndicats indépendants pourrait constituer une «aubaine». Reste désormais à savoir quelle sera la réaction du Bureau exécutif de l’UGTT à la création du comité syndical indépendant des enseignants technologues. Attendons voir... Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com