A la veille de la rentrée scolaire : Les libraires broient du noir…





Tunis-Le Quotidien La grogne des libraires monte d’un cran à la veille de la rentrée scolaire. C’est que la concurrence déloyale des grandes surfaces et du marché parallèle risque d’acculer plusieurs d’entre eux à mettre la clef sous le paillasson. En dépit de l’application scrupuleuse du cahier des charges préconisant que seuls les papetiers-libraires ayant pignon sur rue peuvent s'approvisionner en manuels scolaires, cahiers subventionnés et autres fourniture scolaires auprès des agences régionales du Centre National Pédagogique (CNP), le problème ne semble pas perdre de son intensité. «Notre requête relative à l’interdiction de la vente du cahier subventionné dans les grandes surfaces n’a pas trouvé une oreille attentive», souligne M. Abdelwaheb Maâlla, président de la Chambre nationale des papetiers libraires. Et d’ajouter : «des manuels scolaires et des cahiers subventionnés se vendent toujours dans les souks populaires au grand dam des libraires ayant des charges fiscales, des loyers et des employés». La rentrée scolaire constitue la seule période de l’année pendant laquelle les papetiers libraires pourraient renflouer leurs caisses avant de «galérer», selon M. Maâlla pendant neuf mois. Raison pour laquelle la croissance du marché parallèle accule chaque année entre 100 et 300 libraires à mettre la clef sous le paillasson. D’autre part, M. Maâlla souligne que les manuels scolaires et les cahiers subventionnés sont disponibles en quantités suffisantes à l’exception de quelques nouveaux titres. Walid KHEFFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com