Quatre Palestiniens tués à Gaza : Haniyeh appelle à un cessez-le-feu, Israël dit non





Quatre Palestiniens ont été tués hier dans l'offensive de l'armée israélienne dans la Bande de Gaza alors que le Premier ministre palestinien Ismaïl Haniyeh, issu du Hamas, a appelé à un cessez-le-feu. Israël a toutefois refusé «l’offre» palestinienne. Le Quotidien-Agences "Pour sortir de cette crise, il est nécessaire que tout le monde revienne à une situation d'apaisement, sur la base d'un arrêt bilatéral de toutes les opérations militaires", a indiqué le Premier ministre dans un communiqué. "Il faut qu'Israël mette fin à son opération militaire dans la Bande de Gaza et (y) retire ses forces", a-t-il ajouté. Israël a toutefois rejeté l’offre de cessez-le-feu et demandé la libération inconditionnelle du soldat israélien capturé le 27 juin. «Ils doivent d’abord rendre le soldat enlevé indemne et cesser leurs tirs. Nous prendrons nos prochaines décisions en fonction des mesures prises par le gouvernement palestinien» a indiqué un responsable du bureau d’Ehud Olmert. Quatre Palestiniens ont été tués hier durant cette offensive portant à 36 le nombre de Palestiniens — combattants et civils —, ayant trouvé la mort depuis que l'armée israélienne a élargi le champ de ses opérations jeudi en pénétrant dans le secteur nord de la Bande de Gaza. Un soldat israélien a également été tué depuis le début de l'opération. Des dizaines de chars ont pénétré peu avant l'aube par les points de passages de Karni et Nahal Oz, entre la Bande de Gaza et Israël, et ont avancé d'environ un kilomètre pour atteindre la périphérie de deux quartiers de l'est de Gaza, Choujaïa et Zeitoun, selon des témoins et une source de sécurité. Un porte-parole militaire a précisé qu'il s'agissait d'"une opération limitée" visant à découvrir des tunnels et des engins explosifs. "Quatre chars ont fermé les accès de la zone industrielle de Karni, et des sacs de sable ont été placés aux entrées. Nous sommes enfermés dedans et les Israéliens ne nous laissent pas sortir", a de son côté indiqué un membre des forces de sécurité palestiniennes. Le passage de Karni est le seul point de transit de marchandises entre la Bande de Gaza et Israël. Dans le même temps, l'armée israélienne s'est retirée de zones du nord de ce territoire. "Nos forces ont quitté le secteur de Beit Lahya et la zone industrielle d'Erez, et continuent d'opérer à l'ouest du terminal de Karni, ainsi qu'à l'est de Beit Hanoun", a indiqué un porte-parole de l'armée. Le général de réserve Amos Gilad, conseiller politique au ministère de la Défense, a de son côté déclaré à la radio que "la durée des opérations de l'armée dépend des objectifs qui lui ont été assignés, à savoir récupérer le caporal Shilat et stopper les tirs palestiniens de roquettes contre Israël". Depuis le début de l'opération, dix-sept roquettes palestiniennes ont été tirées sur Israël, blessant légèrement trois personnes. En outre, quelque 65 ressortissants américains, la plupart d'origine palestinienne, ont quitté la Bande de Gaza hier, dans des autocars des Nations unies, en raison des violences, selon le site internet du quotidien Yédiot Aharonot.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com