Nord-Ouest : Une infidélité coûte la vie de l’épouse





Le jour s’est levé et les premiers rayons de soleil sont venus s’abattre sur un corps allongé entre deux arbres ayant perdu leurs feuilles sous l’effet de la sécheresse qui sévit depuis le début de l’été… Les chiens qui devançaient le troupeau ont rapidement ressenti l’odeur de la mort. Du coup… et sans le savoir, ils ont été à l'origine de la découverte d’un meurtre… Tunis-Le Quotidien D’habitude et à une heure aussi matinale, les chiens n’aboyaient que rarement. Ils sont, instinctivement beaucoup plus occupés par la route. Ils guettent le moindre mouvement et veillent à ce que le troupeau ne se disperse pas. Alors, c’était assez étonnant pour le petit berger de constater que ses deux chiens se sont mis à aboyer de plus en plus fort allant jusqu’à refuser de quitter l’endroit où ils se sont engouffrés. Il s’agit de deux arbres autour desquels les deux chiens n’ont pas fini de sursauter attirant l’attention de leur maître. Ainsi, le berger n’a pas hésité à aller jeter un coup d’œil. Finalement, le mystère s’est dissipé… Il y avait là, en effet, de quoi affoler les deux chiens: le corps d’une femme, allongé portant les traces de coups de couteau gisait en fait à même le sol. Sans hésiter le moindre instant, le petit berger a rebroussé chemin vers son petit village pour annoncer la mauvaise nouvelle… Le responsable du village qui possède le seul téléphone portable opérationnel dans le coin a composé le numéro du poste de la garde nationale le plus proche… Une patrouille fut dépêchée sur les lieux et fut conduite également par le berger à l’endroit où gisait encore le corps en question. Après avoir constaté les faits, les auxiliaires de la justice ont confié le corps aux responsables de la médecine légale de cette région du Nord-Ouest. Le rapport du médecin révélera qu’il s’agit du corps d’une femme ayant environ une trentaine d’années. La victime est décédée suite à des blessures causées par des coups de couteaux. * Trahison et vengeance Il fallait, dès lors, élucider le mystère qui réside derrière ce meurtre. Car il s’agit bel et bien d’un meurtre, d’un meurtrier et d’une victime. Les enquêteurs détiennent jusqu’ici deux éléments à savoir l’identité et le corps de la victime. Reste alors à retrouver le meurtrier. Identifiée, il s’est avéré que la victime est une femme mariée. C’’était alors tout à fait normal d’interroger l’époux. Coup de théâtre, les enquêteurs ont réalisé que le mari était introuvable. Un mandat de recherche fut lancé et le principal suspect fut intercepté à quelques kilomètres des frontières. Il fut finalement arrêté et reconduit vers le village. Interrogé, il n’est pas allé par quatre chemins pour reconnaître les faits et tout déballer aux auxiliaires. Il y a quelques mois, il a remarqué que son épouse s’est mise à s’absenter fréquemment du domicile conjugal. Et comme ils vivaient dans un petit village, les rumeurs ont éclaté mettant en question la réputation de la jeune épouse. C’est ainsi qu’il a décidé de la mettre sous surveillance. Une semaine plus tard, le mystère s’est dissipé. Le malheureux mari a découvert que sa «douce moitié» se rendait tous les matins au puits du village où elle rencontrait un homme étranger. Le jour du meurtre, l’époux a constaté de visu que sa femme le trompait avec cet amant venu de nulle part… Le temps de s’approcher d’eux, l’homme a pu se sauver abandonnant sa maîtresse entre les mains d’un époux décidé, voire déterminé à laver son honneur. Il l’acheva ainsi en lui assénant plusieurs coups de couteau avant de quitter les lieux. Il prit, ensuite, la route vers les frontières. L’enquête close, le mari a été inculpé de meurtre. Il devrait répondre de son acte prochainement devant la justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com