Consultation nationale sur l’export au Centre : L’administration, le financement et le transport en débat





La 4ème rencontre interrégionale sur l’export a été organisée hier à Sousse regroupant tous les intervenants dans ce secteur, dans les gouvernorats de Sousse, Mahdia, Monastir et Kairouan. Sousse-Le Quotidien A l’instar des rencontres précédentes, M. Mondher Zenaïdi, ministre du Commerce et de l’Artisanat, a rappelé lors de l’ouverture de cette consultation interrégionale, les caractéristiques de la conjoncture économique actuelle, ainsi que l’importance des défis du secteur de l’export dans la prochaine étape. M. Mondher Zenaïdi a appelé les exportateurs de la région du Centre du pays, à faire encore plus d’efforts dans l’objectif d’améliorer la compétitivité du produit tunisien, de diversifier les marchés à l’export, ainsi que de renforcer leurs capacités de négociations avec les fournisseurs. Il a noté, à ce propos, que l’Etat essaye, à son tour, d’aider les exportateurs tunisiens en leur cherchant plus d'opportunités d’exportations, à travers notamment les conventions de libre-échange signées avec les différents partenaires. Pour leur part, les exportateurs ayant pris part à cette 4ème consultation interrégionale ont évoqué plusieurs problèmes qui empêchent le développement rapide du secteur, et y ont même proposé des solutions. Certains intervenants ont insisté, dans ce cadre, sur l’importance du renforcement de la mise à niveau de l’administration tunisienne dont certaines procédures alourdissent les charges de la société exportatrice et diminuent la compétitivité de son produit. D’autres intervenants ont, également, évoqué le sujet de l’emballage et du conditionnement qui représente un élément important pour le renforcement de la compétitivité en particulier, des produits agricoles. Au sujet de l’assistance et de l’encadrement, les exportateurs de la région du Centre ont appelé à une décentralisation du Centre de Promotion des Exportations (Cepex), qui devrait se rapprocher de plus en plus des professionnels du secteur de cette région et même les autres régions du pays. Le financement des sociétés exportatrices a été, par ailleurs, parmi les questions les plus évoquées par les intervenants, en particulier, concernant la révision des taux d’intérêts fixés par les banques tunisiennes, ainsi que le renforcement du rôle des agences régionales des banques dans le financement des opérations d’exportation. Pour ce qui est de la diversification des marchés à l’export, certains intervenants ont insisté sur l’importance de favoriser l’orientation vers les marchés africains et arabes, et en particulier ceux du Maghreb Arabe. Ils ont appelé dans ce cadre à améliorer le réseau de transport qui relie la Tunisie avec ces marchés, que ce soit par l’ouverture de nouvelles lignes aériennes et maritimes à destination de ces pays ou également par l’incitation à la création de sociétés de transport privées spécialisées dans le fret. Les exportateurs ont, en outre, suggéré le renforcement de l’infrastructure du port de Sousse, notamment au niveau des équipements et de la logistique compte tenu de son rôle dans la région du Centre. Sur un autre plan, quelques intervenants ont proposé de réorganiser la participation des entreprises tunisiennes dans les foires et les salons étrangers et de se concentrer sur les salons spécialisés pour promouvoir davantage le produit tunisien. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com