Arbitrage : Guirat juge Elizondo : «L’homme de la situation»





Diriger une finale de coupe du monde constitue une consécration en soi. Le choix de l’Argentin Horacio Elizondo pour siffler ce France-Italie, l’apothéose du Mondial allemand consacre en effet, le mérite de ce referee qui en sera à l’occasion à sa cinquième désignation depuis le début de la compétition. Voilà en tout cas ce qu’en pense notre consultant Hichem Guirat : «Il s’agit à mon avis du meilleur choix possible, une désignation qui consacre en quelque sorte l’expérience, le métier et les qualités morales et physiques de cet arbitre, le premier dans les annales de la Coupe du monde à officier l’ouverture et la clôture du Mondial. Très à l’aise tout au long de la rencontre, l’Argentin, qui en est à son second Mondial consécutif, se distingue essentiellement par une présence constante sur la pelouse aidé en cela par une condition physique parfaite, sans compter sa parfaite connaissance des lois, sinon de l’esprit des lois». M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com