Wimbledon 2006 : Federer-Nadal: quelle affiche!





Roger Federer et Rafael Nadal se retrouveront aujourd’hui en finale du tournoi de Wimbledon. Le Suisse a écrasé vendredi en demi-finale le suédois Jonas Bjorkman 6-2, 6-0, 6-2 alors que l'Espagnol a battu le Chypriote Marcos Baghdatis 6-1, 7-5, 6-3. Il s’agira du cinquième affrontement de la saison entre les deux meilleurs joueurs du monde, Nadal ayant remporté les quatre premiers, à chaque fois en finale, à Dubaï (sur dur), à Monte Carlo, Rome et Roland Garros (sur terre battue). Depuis le début de l’ère Open (1968), Roland-Garros et Wimbledon ne s’étaient jamais terminés par la même affiche, ce qui illustre la domination sans précédent du duo sur le tennis mondial. Federer qui tentera aujourd’hui de gagner un quatrième titre consécutif à Wimbledon, a remporté en 1h17 minutes le plus facile de ses six matches de la quinzaine, qui ont pourtant tous été expéditifs. Il n’a pas cédé un seul jusqu’à présent. Le N°1 mondial a surclassé son adversaire, inattendu à ce niveau, dans tous les domaines (77 points marqués à 42) et n'a pas eu à écarter la moindre balle de break pendant tout le match. Il s'agit du score le plus sévère à ce stade de la compétition depuis que les résultats sont conservés en 1922. Le Suisse, vainqueur de sa 47ème rencontre d’affilée sur gazon, va disputer sa cinquième finale consécutive dans un tournoi du Grand Chelem. Il est le premier joueur à réussir cette prouesse depuis le début de l’ère Open. A 34 ans, Bjorkman, 59ème mondial, avait fait un retour totalement inespéré dans le dernier carré d'un Grand Chelem, neuf ans après son unique expérience à ce niveau (US Open 1997). Il était le plus vieux demi-finaliste à Wimbledon depuis Jimmy Connors en 1987. Le match entre les deux demi-finalistes les plus jeunes, Nadal, 20 ans, et Baghdatis, 21 ans, a été plus disputé, pour le plus grand plaisir des spectateurs du Central qui se sont régalés des nombreux échanges spectaculaires. Le Majorquin, premier Espagnol finaliste à Wimbledon depuis la victoire de Manuel Santana en 1966, a montré ses progrès sur gazon, comme à chacun de ses matches depuis le début de la quinzaine. Nadal est à un match du premier doublé Roland-Garros/Wimbledon depuis Bjorn Borg en 1980. Le Suédois, qui s’était lui aussi illustré d’abord sur terre battue avant d’adapter son jeu au gazon, avait réussi l’exploit trois fois d’affilée (1978-1980). Federer sera le grand favori de la finale, à condition qu’il ne soit pas bloqué psychologiquement par son lourd passif face à Nadal. En sept matches, le roi de la terre battue s’est imposé six fois.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com