Contrefaçon : Lutte sur tous les fronts





Dix jours après la descente effectuée par 20 contrôleurs économiques du ministère du Commerce et de l’Artisanat qui a pris pour cible les produits contrefaits de la rue marchande de Sidi Boumendil, la lutte contre la contrefaçon continue de mobiliser les structures auxquelles incombe la mission de juguler ce phénomène. Un secteur parallèle qui suscite de plus en plus les craintes des industriels tunisiens. Tunis-Le Quotidien L’opération coup de poing engagée par les services du ministère du Commerce et de l’Artisanat avec l’appui des différents autres organismes concernés par la lutte contre la contrefaçon s’inscrit dans le cadre de toute une campagne nationale qui se déroule quotidiennement à travers le pays et touchant les circuits du commerce parallèle. D’après nos sources auprès dudit ministère, la stratégie nationale entreprise dans le domaine prend en considération deux axes prioritaires à savoir la préservation de la santé du consommateur et la sauvegarde du tissu industriel national et le climat des affaires dans le pays. Compte tenu de l’impact trop négatif de la contrefaçon sur le positionnement et la compétitivité des produits fabriqués localement et par conséquent tout le tissu industriel tunisien, l’intervention des structures de répression et de lutte contre le phénomène se fait par ordre de priorité des produits concernés. Les services de contrôle économique et de l’hygiène en étroite collaboration avec les douanes visent en fait à mettre en exécution un programme de lutte qui cible tous les maillons de la chaîne avec une attention particulière pour les zones d’intrusion des marchandises de contrefaçon. Outre les produits cosmétiques auxquels a été consacrée l’opération coup de poing effectuée à Sidi Boumendil il y a une dizaine de jours, les actions anti-contrefaçon se multiplient. A travers les législations mises en place dans ce sens, le commerce des produits contrefaits est une activité délictuelle face à laquelle les services de contrôle sont engagés à procéder à la saisie immédiate des marchandises concernées. D’après les chiffres disponibles, les campagnes dans les circuits du commerce parallèle ont permis de mettre la main sur des quantités très importantes de produits de contrefaçon. Plus de 4 mille unités de produits cosmétiques et 10 mille autres unités de prêt-à-porter et de chaussures ont été en fait saisies durant les semaines écoulées. H.G. ------------------------------------------------------------------------------ Un phénomène universel En n’épargnant aucun secteur économique, la contrefaçon s’est tissée un réseau qui se développe à un rythme très accéléré dans le monde, causant ainsi dans la foulée des dégâts considérables à l’économie internationale. L’explosion du phénomène de l’imitation des produits des plus grandes firmes a fait de la contrefaçon une véritable industrie souterraine. On évalue sa part du marché à plus de 300 milliards d’euros dans le commerce mondial. Son poids se situe aux alentours de 10% de l’économie mondiale et les économistes internationaux s’attendent à ce que ce pourcentage augmente davantage au cours des années à venir si les gouvernements ne s’associent pas dans une stratégie internationale pour freiner son expansion. Au-delà des conséquences économiques considérées comme graves, la contrefaçon met en danger la santé des consommateurs du fait d’un non-respect des normes de fabrication et de sécurité des produits contrefaits. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com