Moubarak affirme que sa médiation a été sabotée





Le Caire-Agences Le président égyptien Hosni Moubarak a affirmé que sa médiation entre Israël et le Hamas dans l'affaire du soldat enlevé avait été sabotée par des parties qu'il n'a pas identifiées. "J'étais arrivé à une solution honorable à la crise du soldat prisonnier et j'avais obtenu un engagement d'Israël à libérer un grand nombre de détenus palestiniens, à la suite de nos contacts avec Khaled Mechaâl et Mahmoud Abbas", a dit Moubarak dans des propos publiés hier par l'édition du soir du quotidien gouvernemental Al-Ahram. Il faisait référence au chef du Bureau politique du Hamas, qui vit en Syrie, et au président palestinien. Mechaâl, soutenu par Damas et Téhéran, a conditionné lundi la libération du soldat israélien enlevé à celle de détenus palestiniens. "Mais le Hamas a subi des pressions, et d'autres parties, que je n'indetifierai pas, sont intervenues dans les contacts menés par l'Egypte, ce qui a créé des obstacles à l'accord imminent" entre Israël et les Palestiniens, a ajouté Moubarak. Il a assuré que ces contacts se poursuivaient avec toutes les parties "de façon quotidienne". La capture du soldat israélien a été revendiquée par la branche armée du Hamas, les Comités de résistance populaire et l'Armée de l'islam, qui exigent la libération de détenus palestiniens par Israël. Israël a rejeté ces exigences et lancé une offensive militaire majeure contre la Bande de Gaza, faisant près de 60 morts. Le quotidien arabe Al-Hayat a rapporté de son côté hier qu'un officier égyptien, faisant partie de la délégation de médiation présente à Gaza, avait vu le soldat israélien en captivité. "Israël avait conditionné toute négociation à une rencontre avec le soldat" vivant, selon le journal, qui précise que le sous-officier avait eu les yeux bandés avant d'être conduit de nuit au lieu de détention.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com