Marcello Lippi quitte la Squadra Azzurra





Le sélectionneur de l'équipe italienne de football Marcello Lippi a décidé de quitter la Squadra Azzurra trois jours après le Mondial remporté en Allemagne, a annoncé hier la Fédération italienne de football. «J’estime que ma mission à la tête de l'équipe nationale italienne est achevée", a déclaré le sélectionneur dans un communiqué diffusé par la Fédération. Marcello Lippi, 58 ans, a ainsi confirmé une décision déjà pressentie durant le Mondial, et qui conclut selon lui "une extraordinaire expérience professionnelle et humaine, vécue à la tête d'un groupe exceptionnel de joueurs et avec la collaboration d'un staff de grande qualité". "Marcello Lippi m'avait communiqué au cours du premier tour (du Mondial) qu'il n'avait pris aucun engagement professionnel pour le futur et d'avoir décidé, quel que soit le résultat à la Coupe du monde, de quitter la tête de l'équipe à la fin de son contrat", a expliqué le vice-président de la Fédération italienne, Giancarlo Abete. "Je voudrais remercier la Fédération pour la confiance qui m'a été donnée durant ces deux années de travail, couronnées par un résultat qui restera dans l'histoire du football italien et dans le cœur de tous les supporteurs", a ajouté l'entraîneur. Les médias spéculent depuis plusieurs jours sur le choix du successeur de Lippi, et les noms des anciens footballeurs de l'AC Milan Roberto Donadoni ou de la Juventus Turin Gianluca Vialli ont été avancés, avec celui de l'entraîneur Alberto Zaccheroni. Marcello Lippi, entré en fonction en juillet 2004 pour succéder à Giovanni Trapattoni, avait été très contesté juste avant le Mondial allemand, après sa mise en cause dans le scandale du Calcio. Il avait été entendu fin mai par le parquet de Rome, les magistrats cherchant à déterminer s'il avait cédé à des pressions de l'ex-directeur général de la Juventus Turin, Luciano Moggi, pour donner la préférence à des "protégés" de la GEA World, la société d'agents de joueurs dirigée par Alessandro Moggi, fils de Luciano. Le fils de Marcello Lippi, Davide, avait en outre été mis en examen dans cette affaire, soupçonné comme Alessandro Moggi de "concurrence déloyale" sur le marché des transferts. Lippi a toujours démenti avoir cédé à des pressions et le commissaire extraordinaire de la Fédération, Guido Rossi, lui avait renouvelé sa confiance quelques jours avant le départ en Allemagne, alors que plusieurs médias italiens avaient réclamé sa tête. L'ex-entraîneur de la Juventus Turin et de l'Inter Milan quitte la sélection italienne avec un bilan de 26 rencontres, dont 15 victoires, 10 matches nuls et une défaite.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com