Valse des entraîneurs : Seuls Yaâcoubi et Laâbidi dépaysés





Ils ne seront que quatre ou cinq entraîneurs à être reconduits pour une nouvelle saison, mais en changeant de staff technique les clubs ont permis le retour de techniciens qui connaissent déjà la maison. Mrad Mahjoub va ainsi retrouver ses anciens protégés au CSS, là où il a pleinement réussi. Lotfi Jebara est de retour à l’EOGK où il a déjà entraîné par le passé. Nejmeddine Oumaya se sentira encore plus chez lui en prenant les commandes du CAB, un club qu’il connaît sur le bout des doigts. A Sousse, Faouzi Benzarti a fait un come-back dans un club qu’il a eu à entraîner par le passé et qu’il connaît parfaitement. Pour sa part, Habib Mejri a retrouvé l’ambiance du stade Chtioui de la Marsa, là où il a eu à entraîner l’Avenir local il y a quelques saisons. De même, Ridha Akacha vient de renouer avec l’Olympique de Béja, alors que Abdelhak Ben Chikha, désigné pour entraîner l’ES Zarzis, ne sera pas dépaysé dans une ambiance qui lui rappelle son passage à Zarzis, il n’y a pas longtemps. C’est dire qu’ils sont sept à retrouver des clubs qu’ils ont déjà connus et par conséquent, ça ne devrait leur faire que du bien. * Terrain favorable Chapitre continuité, quatre entraîneurs ont été officiellement reconduits: Khaled Ben Yahia (EST), Férid Ben Belgacem (EGSG), Bertrand Marchand (CA) et Khaled Ben Sassi (ESHS), alors que Robertinho, le coach stadiste, a repris sa place depuis un mois, mais il n’a pas encore signé de contrat, en attendant l’élection du nouveau président du ST. Donc, a priori, ils ne seront que deux techniciens à atterrir sur un terrain inconnu. Il s’agit de Khemaïs Laâbidi qui aura une lourde tâche à Hammam-Lif, un club qui ne dispose pas de grands moyens financiers pour faire de bons recrutements. Quant à Kaïs Yaâcoubi, sa nomination à Monastir a eu des échos moins favorables que prévu, mais il a déjà montré à l’EOGK qu’il dispose de bagages respectables pour faire du bon travail avec l’USM, une équipe appelée à faire mieux que la saison passée, ce qui demeure une entreprise bien difficile. Autre remarque: il y aura moins de techniciens étrangers cette saison. Pour le moment, ils ne seront que trois: Marchand (France), Ben Chikha (Algérie) et Robertinho (Brésil). Tant mieux pour les finances des clubs. Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com